Ouattara coupe l’herbe sous les pieds de l’opposition, ce qu'il a décidé

3e Mandat : Ouattara suspend toute manifestations sur la voie publique
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 19 août 2020 à 19:48 | mis à jour le 19 août 2020 à 19:48

Sous la présidence du Président Alassane Ouattara, le gouvernement a décidé de la suspension de toutes les manifestations de rue à compter du mercredi 19 août jusqu’au mardi 15 septembre prochain.

Ouattara suspend toutes manifestations sur la voie publique

Plus de manifestations sur la voie publique, à compter de ce mercredi 19 août; et ce, jusqu’au mardi 15 septembre 2020 ! C'est l'une des décisions majeures qui ont été prises par le gouvernement à l’issue du Conseil des ministres de ce mercredi présidé par le président Alassane Ouattara.

Dans un communiqué conjoint signé des plateformes CDRP et EDS, regroupant le PDCI-RDA, le FPI, LIDER, l'URD et les mouvements politiques proches de Guillaume Soro, les femmes de l’opposition politique ont annoncé la tenue d’une marche pacifique le vendredi 21 août 2020 dans la commune de Cocody.

«La manifestation se déroulera à Cocody, sur le boulevard Latrille et aura pour lieu de rassemblement l’hôtel communal dès 07 heures du matin et se terminera au carrefour Duncan, devant la Commission électorale indépendante (CEI) », a indiqué Marie Odette Lorougnon, Vice-présidente chargée de l’encadrement des femmes au FPI.

Outre ces formations politiques, des organisations de la société civile, notamment la Coalition des indignés de Côte d’Ivoire, appuyée par 3 autres organisations, prévoient également un sit-in le lendemain, samedi, devant le Palais de justice de Yopougon. Avec cette mesure d’interdiction prise en dernière minute, faudrait-il s’attendre à de nouvelles échauffourées entre opposants au 3è mandat du président Alassane Ouattara et les forces de l'ordre?


Les dernières manifestations de l’opposition ont fait 7 morts, 124 blessés et plus d’une soixantaine de personnes interpellées dont des responsables d’organisations de la société civile et des leaders de formations politiques.






Articles les plus lus