Après la CEDEAO, l' UA félicite Ouattara pour sa réélection mais...

Après la CEDEAO,  l' UA félicite Ouattara pour sa réélection
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 10 novembre 2020 à 18:26 | mis à jour le 10 novembre 2020 à 18:26

Moussa Faki Mahamat, président de la Commission de l’ Union africaine (UA), félicite le président Alassane Ouattara pour sa réélection à la tête de l’ Etat ivoirien. Prenant acte des résultats définitifs publiés par le Conseil constitutionnel ivoirien, lundi 9 novembre 2020, l’ex- Premier ministre Tchadien exhorte les parties prenantes à la crise post-électorale, à œuvrer ensemble dans le strict respect des institutions et des lois de la République, à la recherche de solutions consensuelles et pacifiques aux défis actuels. Le scrutin du 31 octobre 2020, faut-il le souligner, s’est déroulé dans un contexte de violence généralisée, entrainant de nombreux morts, des centaines de blessés et d’importants dégâts matériels.

"L' UA prend acte des résultats définitifs publiés par le Conseil constitutionnel"

"Addis-Abeba, le 09 novembre 2020. Le Président de la Commission de l’Union africaine, S.E Moussa Faki Mahamat suit avec beaucoup d’attention la situation post-électorale en République de Côte d’Ivoire. Le Président de la Commission prend acte des résultats définitifs publiés par le Conseil constitutionnel ce jour et félicite le Président Alassane Ouattara pour sa réélection et lui souhaite pleins succès dans l’accomplissement de ses missions.

L’élection présidentielle du 31 octobre 2020 s’est tenue dans un contexte marqué par l’absence de consensus entre les acteurs politiques ayant entrainé des pertes en vies humaines et de destruction de biens publics. Il saisit cette occasion pour réitérer l’appel lancé par les missions internationales d’observation électorale et invite tous les acteurs politiques à privilégier le dialogue pour préserver la cohésion sociale, la paix et la stabilité dans le pays.


Il appelle à cet égard le peuple ivoirien au calme et à la retenue tout en condamnant avec la plus grande fermeté les messages d’incitations à la haine et la violence. Le Président de la Commission exhorte enfin les autorités ivoiriennes ainsi que l’ensemble de la classe politique ivoiriennes à œuvrer ensemble, dans le strict respect des institutions et des lois de la République, à la recherche de solutions consensuelles et pacifiques aux défis actuels.""




Articles les plus lus