Amadou Soumahoro (Rhdp) a été réélu ce mardi président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire. Il était face à Eliane N’zi N’da, la candidate de l’opposition issue du PDCI-RDA. Annoncés, les deux autres candidats du parti au pouvoir, Konaté Vassiriki et Mme Mariame Traoré, ont finalement rétiré leurs candatures.

Côte d’Ivoire: Amadou Soumahoro réélu président de l’Assemblée nationale

Les députés ivoiriens étaient invités ce mardi 30 mars 2021 à choisir le nouveau Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire. Sur 255 députés que compte l’Assemblée nationale ivoirienne, 249 participeront à la séance inaugurale

Président sortant, réelu à la tête de la chambre basse du Parlement ivoirien, Amadou Soumahoro est rentré le dimanche 28 mars 2021, de la Turquie où il y était pour raisons de santé, afin de prendre part à la 2ème législature de la 3ème République. Depuis, tout a été mis en place pour sa réelection, sans surprise.

Amadou Soumahoro réelu chez Ouattara

Lundi, rapporte la presse locale, le Président Alassane Ouattara a eu une rencontre décisive avec les Parlementaires issus du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP).

Au terme de la rencontre entre le Président ivoirien et la majorité parlementaire déjà acquise, après les législatives du 6 mars dernier, le candidat du Parti au pouvoir a été désigné.

Le chef de l’Etat ivoirien a renouvellé sa confiance en Amadou Soumahoro, ce cadre de la région du Worodougou d’où est originaire le défunt Premier ministre Hamed Bakayoko, pour être comme candidat du RHDP.

Au moins 154 Députés ont eu à donner quitus au président Ouattara et à Amadou Soumahoro.

Qui est Amadou Soumahoro, le président de la chambre basse du Parlement ivoirien

Elu Président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire pour la première fois le 7 mars 2019, après la démission forcée de Guillaume Soro, Amadou Soumahoro n’est pas un inconnu sur l’échiquier politique ivoirien.

Il venait ainsi de remplacer l’ex-chef rebelle qui avait démissionné le vendredi 8 février lors d’une session extraordinaire qu’il a convoquée.

Amadou Soumahoro est le président de l’Assemblée parlementaire de la Francophonie depuis le 9 juillet 2019.

Son père, Louncény Soumahoro, un notable très proche de Félix Houphouët-Boigny, fut un des membres fondateurs du Rassemblement démocratique africain (RDA) et du Syndicat agricole africain, ancêtres de l’ancien parti unique, PDCI-RDA.

Amadou Soumahoro entre au bureau politique du PDCI en 1990 et fait la connaissance de Djéni Kobina. Ancien Secrétaire général par intérim du Rassemblement des Républicains (RDR), de juillet 2011 à septembre 2017, le député de la circonscription électorale de Séguéla sous-préfecture, Bobi-Diarabana commune et sous-préfecture, a été également Président du directoire du Rassemblement des Houphouétistes pour la Démocratie et la Paix (RHDP) de février 2015 à septembre 2017.

Il a occupé plusieurs postes ministériels avant d’être nommé Ministre auprès du Président de la République chargé des Affaires Politiques le 4 mai 2018.

De 2011 à 2015, il avait occupé le poste de Conseiller du Président de la République, ministre du Commerce Extérieur en 2002 et ministre du Commerce de 2003 à 2005.

La révélation Eliane N’Zi Nda

Membre du Bureau, Déléguée Départementale du PDCI-RDA, Madame Eliane N’ZI N’da, peu connue dans le paysage politique ivoirien, est également Vice-Présidente de ce parti.

Appelée affectueusement Abla Pokou, du fait de sa grande générosité et de sa proximité avec les défavorisés, Eliane N’ZI N’da a occupé le poste de Secrétaire du bureau de l’Assemblée nationale depuis en 2016.

Majorité confortable du RHDP à l’ Assemblée nationale Côte d’Ivoire

La Côte d’Ivoire a procédé au renouvellement de l’Assemblée nationale par l’organisation d’élections législatives le 6 mars 2021.

Sur les 255 sièges que compte le Parlement ivoirien, seulement 249 ont été pourvus. Le parti au pouvoir obtient la majorité avec 137 sièges de l’Hémicycle.

Le Parti démocratique de Côte d’ Ivoire (PDCI-RDA) de Henri Konan Bédié; Ensemble pour la démocratie et la souveraineté (EDS), de Laurent Gbagbo; le Front populaire ivoirien (FPI) et l’Union pour la démocratie et la paix (UDPCI), représentant l’opposition politique, totalisent à eux tous 91 sièges, et les indépendants, 26.

Des élections législatives partielles seront organisées dans deux circonscriptions électorales: celle d’Arikokaha, Niakaramadougou et Tortiya, communes et sous-préfectures, où la candidate suppléante, Mme Pegnankpan Ouroh, est décédée, ainsi qu’à Séguéla commune, où le Député élu, Hamed Bakayoko, est décédé, quatre jours après sa brillante réélection; mais aussi dans quatre autres localités où les résultats des élections ont été invalidés par le Conseil constitutionnel.

L’élection du nouveau président de l’Assemblée nationale ivoirienne pour la législature 2021-2025, sera suivie de l’ouverture solennelle de la première session ordinaire le 1er avril 2021.

247 nouveaux députés ont participé au vote. Le bureau de séance comprenait comme président de séance, M. Diawara Mamadou, doyen d’âge, Zamblé Naya Jarvis, plus jeune députée, secrétaire de séance ; Issouf Doumbia, plus jeune député, 2e secrétaire de séance.

Amadou Soumahoro a été réélu président de l’Assemblée nationale ivoirienne, avec 158 sur 247 votants, soit 63.97 %. N’Zi Eliane du PDCI s’en tire avec seulement 85 voix, soit 34,41%.