Pour se venger, un "brouteur" publie la nudité d'une élève sur internet

Un brouteur dans les filets de la police
Par K. Richard Kouassi
Publié le 27 April 2021 à 19:14 | mis à jour le 27 April 2021 à 19:34

Un jeune "brouteur" est actuellement aux mains de la Plateforme de lutte contre la cybercriminalité (PLCC). L'individu répondant aux initiales ANCP est accusé d'utilisation frauduleuse d'éléments d'identification de personne physique, menace et publication d'images à caractère sexuel sur internet portant sur la personne de ARLY, une élève de 19 ans.

Un "brouteur" aux mains de la PLCC

Tout commence un après-midi. Ce jour-là, ARLY rentre tranquillement à la maison. Cependant, un événement vient la troubler. La jeune élève de 19 ans reçoit un message via WhatsApp. Selon la Plateforme de lutte contre la cybercriminalité qui donne l'information, un inconnu lui fait savoir qu'il dispose de photos de sa nudité. L'étrange correspondant lui intime l'ordre de lui faire un transfert d'argent de 30 000 francs CFA pour qu'il ne publie pas les images sur la toile.

Notre source indique que l'adolescente n'en croit pas ses yeux. Prise de panique, elle se soumet à la volonté du cybercriminel communément appelé "brouteur". ARLY expédie la somme de 11 500 francs CFA afin de le convaincre à abandonner son projet. En fait, il faut savoir que l'indélicat a obtenu les photos de la jeune fille en se faisant passer pour une dame européenne avec pour profil Facebook "Marie-France Duval".

Pour convaincre sa victime, le "brouteur" balance une photo nue à ARLY en message privé sur Instagram. Ce dernier n'est pas satisfait par le dépôt d'argent effectué sur son compte. Il maintient la pression sur sa "proie". L'élève n'en peut plus et saisit la PLCC. "Les investigations menées par la PLCC avec le concours du Laboratoire de criminalistique numérique (LCN) ont permis de découvrir que l’utilisateur du WhatsApp qui avait escroqué mademoiselle ARLY appartient bel et bien à ANCP ainsi que le profil Instagram « @Duvalmarie59 » ", rapporte notre source.

Les services de la PLCC ont mis la main sur le "brouteur" qui a avoué son forfait lors d'une audition. Selon ses dires, il a exposé la nudité de la pauvre élève pour se venger, car elle et ses amis lui auraient manqué de respect.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus