Cameroun : Une foule en colère incendie un tribunal

Cameroun : Une foule en colère incendie un tribunal
Par K. Richard Kouassi
Publié le 04 May 2021 à 13:34 | mis à jour le 04 May 2021 à 13:48

Au Cameroun, un fait peu ordinaire a eu lieu le lundi 3 mai 2021 dans la ville de Foumbot. Les populations de cette localité de l'ouest du pays ont incendié le tribunal de ladite région. L'information est confirmée par le site Cameroun web.

Cameroun : Le tribunal de Foumbot incendié

Les faits remontent au lundi 3 mai 2021. Ce jour-là, une foule en colère a pris d'assaut le tribunal de la ville de Foumbot avant d'y mettre le feu. Tout est parti quand les proches d'un nommé Jean-Louis, détenu dans une prison du pays, ont violemment manifesté après le décès de ce dernier.

Selon notre source, les parents du défunt soutenaient que le procureur a refusé l'admission du prisonnier dans un centre hospitalier afin d'y recevoir des soins. L'homme trainait un mal depuis un moment. Pour eux, la mort de Jean-Louis a été causée par le procureur. Ils ont d'abord jeté des projectiles, puis ont lancé des combustibles.

Bien avant de mettre le feu au tribunal de Foumbot, en colère, ces individus ont foncé à la morgue de l'hôpital. Une fois sur les lieux, ils ont emporté la dépouille et l'ont déposé en face des bureaux du procureur, précise Cameroun web. La scène a provoqué une vive panique des magistrats, avocats et autres occupants du tribunal. Ils ont dû s'échapper par les fenêtres. Les éléments des forces de l'ordre ont fait usage de gaz lacrymogène pour contenir les manifestants. Les commerces et les habitations ont immédiatement fermé. Les populations, apeurées, ont déserté les rues.

Des médias camerounais notent que le procureur de la République "a relativisé le diagnostic et le certificat médical fourni par les médecins". Le bilan fait état de cinq blessés et un mort. Des élèves d'un établissement se trouvant à proximité du tribunal ont été soumis au gaz lacrymogène.




Afficher les commentaires
Articles les plus lus