RDC : Une dizaine de personnes enlevées dans le Nord-Kivu

rapt dans le Nord-Kivu

Hier jeudi 11 janvier, un journaliste et neuf autres personnes ont été enlevés dans le Nord-Kivu par des hommes armés, précisement dans la ville de Beni à l’est de la République démocratique du Congo (RDC). Ce rapt porte la griffe des rebelles de la Force démocratique alliée (ADF) selon les autorités de la ville.

Un enlèvement de dix personnes signé l’ ADF dans le Nord-Kivu

C’est dans la soirée du jeudi aux environs de 18h30, heure locale, que dix personnes dont Jadot Mangwengwe, directeur de la régionale Graben Beni, ont été enlevées à Beni dans le Nord-Kivu à l’est de la RDC.les autorités de la ville accusent les rebelles de l’ADF d’etre auteurs de ce énième rapt dans cette région.

Selon Gilbert Kambale, président de la société civile de la ville, interrogé par l’AFP, les rebelles qui portaient des tenues militaires ont bloqué toutes les voitures qui revenaient de Kasindi pendant quelques heures avant de disparaitre avec les dix personnes prises en otage.

Jeudi soir les Forces armées de la République démocratique du Congo (FARDC) ont indiqué avoir lancé une opération de recherche dans le but de retrouver les ravisseurs et leurs otages.

Il faut rappeler que les ADF font partir des groupes rebelles qui pullulent la province du Nord-Kivu et le Sud-Kivu. Ils avaient été accusés par les autorités congolaises et les Nations Unies d’être responsables de la mort des 14 casques bleus de la Mission de Nations Unies en RDC (MONUSCO), et également accusés d’avoir tué plus 700 civils depuis 2014.