Niger : Une attaque de Boko Haram à Diffa fait six morts

Boko Haram

Boko Haram, la secte islamiste nigériane a perpétrée mercredi 17 janvier une attaque terroriste à Toummour dans la région de Diffa au sud du Niger. Celle-ci a causé la mort de six personnes dont cinq militaires et un civil.

Boko Haram cause la mort de six personnes dans la région de Diffa

C’est dans la ville de Toummour dans la région de Diffa en territoire nigérien que le groupe terroriste Boko Haram s’est signalé le mercredi 17 janvier. Il a attaqué le camp militaire de Toummour qui s’est soldé par la mort de cinq soldats et un civil et blessé une dizaine de personnes.

Selon un responsable des services de sécurité qui s’est confié à l’AFP, les terroristes sont arrivés dans des véhiculés militaires nigériens. Ce qui selon lui, a trompé la vigilance des militaires du Niger.

Il a également fait savoir que les combattants de Boko Haram, mis en déroute, ont pu emporter une dizaine de véhicules de l’armée nigérienne.

Depuis 2015, la région de Diffa est secouée par des attaques de la secte islamiste qui ont déjà fait une centaine de morts et plusieurs milliers de déplacés.

Début juin 2016, une attaque du groupe djihadiste avait causé la mort de 26 soldats nigériens dans la ville de Bosso à quelques 20 kilomètres de Toummour.

L’Organisation des Nations Unies (ONU) a donné le chiffre de 582, le nombre de personnes tuées par Boko Haram entre 2015 et 2017.

Depuis 2009, la région nord du Nigéria est en proie à des tueries et des violences menées par Boko Haram. Elles ont déjà fait plus de 20.000 morts et 2,6 millions de déplacés.