Tchad : Idriss Déby opte pour la limitation des mandats présidentiels

Idriss Déby Itno annonce une IV République au Tchad
Par David Yavo
Publié le 29 mars 2018 à 19:56 | mis à jour le 29 mars 2018 à 20:02

Idriss Déby Itno entend créer une IVe République au Tchad. Pour ce faire, le président tchadien a institué un forum de réforme institutionnelle qui a pris fin ce mardi. Avec cette Constitution annoncée, le mandat présidentiel sera limité, mais le président de la République aura des pouvoirs très renforcés, ce que conteste d'ores et déjà l'opposition.

Idriss Déby Itno, une Constitution taillée sur mesure ?

La crise économique qui frappe le Tchad ces derniers temps a plongé le pays dans une situation des plus difficiles. Une crise causée en grande partie par la chute du prix du baril de pétrole. À cela, s'ajoutent des tensions politiques entre pouvoir et opposition qui font rédouter de nouvelles crises à l'horizon. C'est dans ce climat quelque peu particulier que le président Idriss Déby Itno a entrepris de doter le pays d'une nouvelle Constitution.

À en croire le chef de l'Etat tchadien, il s'agit, à travers cette nouvelle loi fondamentale, de supprimer certaines institutions budgétivores afin de permettre au pays de se donner un nouveau souffle économique, mais aussi, et surtout de limiter le mandat présidentiel, même si sa durée est quelque peu rallongée.

Ainsi, dans sa première mouture, ce texte de loi prévoit une révision de la durée du mandat présidentiel qui passera de cinq à six ans. Ce mandat ne sera renouvelable qu'une seule fois. Quant au mandat des députés, il passera de quatre à cinq ans, également renouvelable une seule fois.

Lors de ce Forum de N'Djamena qui a été boycotté par l'opposition tchadienne, les participants ont préconisé la création d'un régime présidentiel plus rigide avec la suppression du poste de Premier ministre.


Toutefois, avec cette nouvelle Constitution, le président Déby pourrait se présenter pour deux autres mandats en dépit de ses 27 ans déjà passés au pouvoir. Notons qu'il est arrivé au pouvoir le 4 décembre 1990 après avoir renversé l'ex-dictateur Hissène Habré.