Le Maroc, plaque tournante du trafic de drogue en Afrique

Plus de 6T de drogue saisies au Maroc

Les narcotrafiquants ont fait du Maroc leur eldorado pour écouler la drogue sur le continent africain et européen. Cependant, les autorités sécuritaires marocaines ont lancé une vaste opération ayant permis d'arrêter une dizaine de personnes et la saisie de plusieurs tonnes de drogue.

Traque des narcotrafiquants au Maroc

Selon des chiffres du département d'État américain publiés l'année dernière, le trafic de drogue a représenté près de 23% du PIB du Maroc en 2016, soit l'équivalent de 23 milliards de dollars. Cette statistique peu reluisante pour le royaume chérifien a poussé les autorités à organiser une véritable chasse aux narcotrafiquants dans le pays.

C'est ainsi que ce mercredi 18 avril, lors d'une vaste opération policière au nord-est du pays, à Nador et dans les localités avoisinantes, « 6,24 tonnes de haschich et 80 kg de kif » ont été saisis. La Direction générale de la sûreté nationale (DGSN) indique par ailleurs que dix personnes, dont trois femmes, présumées membres d'un « réseau criminel » ont été appréhendées. Des voitures et autres armes blanches supposées leur appartenir ont également été saisies. Les enquêtes se poursuivent pour démanteler « d’autres réseaux criminels au Maroc et à l’étranger ».

Notons que la production de drogue au Maroc est en nette progression. En dépit des efforts consentis par les autorités marocaines pour mettre fin au fléau, ce commerce illicite a encore pignon sur rue. Même si l'Organisation internationale de contrôle des stupéfiants (OICS) a indiqué que les surfaces cultivées ont baissé de 65% en dix ans, n'empêche que le Maroc demeure le premier producteur mondial de cannabis.