Côte d'Ivoire : Muté à Korhogo, Koua Justin a effectivement pris fonction

Koua Justin prend effectivement fonction à Korhogo
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 26 décembre 2018 à 07:00 | mis à jour le 26 décembre 2018 à 07:00

Muté à Korhogo, en novembre dernier, en qualité d'Administrateur des services financiers, Koua Justin a effectivement pris fonction en cette période de Noël. Le leader de la jeunesse de l'opposition a indiqué sur sa page Facebook qu'il a également élu domicile dans cette ville du septentrion ivoirien.

A Korhogo, Koua Justin se donne une autre mission

La décision était tombée le 8 novembre 2018. M. Ouattara Sié Abou, Directeur général des Impôts, prenait en effet la décision de muter l'un de ses agents, Koua Justin, dans la ville de Korhogo, selon le communiqué y afférent : « Monsieur Banouakou Koua Justin (Mle 343550-L), Administrateur des services financiers, est muté à la Direction régionale des Impôts de Korhogo. »

Cette mutation de l'ancien président de la jeunesse du Front populaire ivoirien (FPI, opposition) avait suscité une certaine inquiétude chez ses proches. Cependant, sans sourciller, le leader de la jeunesse de la plateforme de l'opposition "Ensemble pour la démocratie et la souveraineté" (EDS) a décidé de rallier Korhogo et de pointer présent à son poste en tant que fonctionnaire ivoirien.

En dépit de quelques appréhensions, Koua Justin entend vivre cette "mutation-sanction" avec dignité et surtout se donner la mission de parler à ses frères Ivoiriens afin d'amorcer une réconciliation nationale vraie et de lancer le combat de la souveraineté de la Côte d'Ivoire à partir du Nord ivoirien.

Le message de Koua Justin après sa prise de fonction

Je suis à Korhogo. J’ai élu domicile à Korhogo.

J’ai pris fonction à la Direction Régionale des Impôts de Korhogo. Le premier responsable de cette Direction, mon patron, m’a réservé un accueil humaniste. En tant que Sénoufo, il a un respect profond pour l’étranger, à qui, traditionnellement le Sénoufo prévoit toujours une case pour son séjour.

Je rencontrerai, juste après les fêtes de fin d’année, les autorités administratives de la ville de Korhogo.

Je suis donc en fonction à Korhogo. Après Daloa, Odienné, Bondoukou, je suis muté à Korhogo.

A vrai dire, toutes ces mutations m’imposaient un certains nombres d’interrogations :

1- Qui sont ceux qui sont derrière ces mutations-sanctions ?

J’ai pu les identifier. Je les connais. Désormais.

2- Quels objectifs visent-ils ? Me tenir loin de la capitale et me voir handicaper dans l’exercice de mes activités politiques.

3- Pourquoi suis-je muté en tant qu’agent en complément d’effectif alors que presque tous mes condisciples sont chefs de service ou sous-directeurs dans notre administration fiscale ? Pour me laisser, selon eux, dans l’oisiveté, me réduire à la mendicité, mais contraint de rester à mon poste.

Et pourtant, je suis Administrateur des Services Financiers, diplômé de l’ENA.

Mon cher Saint-Claver Oula, quoi que l’on veuille faire de moi, je traverserai avec dignité les épreuves que l’on dressera sur mon chemin.

Je suis un homme précautionneux. J’estime qu’il existe, dans notre existence, l’existence de tout homme, des hasards et des drames. On ne va donc pas se réfugier dans les hantises des drames. Il faut lutter, il faut, quand nécessaire, affronter le pire et s’attendre au pire. C’est ce à quoi je suis préparé.

D’ailleurs, depuis le Camp Pénal de Bouaké, mon maître ASSOA Adou m’enseignait que, ce qui détermine notre vie, ce n'est pas notre condition de vie, mais plutôt notre état de vie.

La condition de vie, c'est l'environnement, le matériel. Tout ce qui est extérieur à nous. Le superficiel.

L’état de vie, c’est notre condition intérieure, notre soi intérieur.

Cher Saint-Claver Oula, conformément donc aux conseils que tu m’as prodigués, toi et d'autres amis, Croyez-moi, je me conduirai d’un cœur sincère dans cette localité !

A Korhogo, je refuserai de m’intéresser à ce qui est malhonnête !

A Korhogo, je ne ferai pas amitié avec ceux qui calomnient leur prochain à son insu !


A Korhogo, je ne ferai pas amitié avec ceux qui regardent leurs semblables de haut et qui se gonflent d’orgueil !

A Korhogo, je ferai chemin avec ceux qui sont dignes de confiance !

Et, avec ces derniers, nous porterons le message de paix, de réconciliation et d’amour de notre Leader Unique, Son Excellence GBAGBO Laurent, dans le cœur de nos parents du Nord.

Avec nos parents du Nord, nous réimplanterons le FPI au Nord.

Joyeux noël à tous les combattants d'ici et d'ailleurs !

DIEU aime GBAGBO !

Koua Justin rassure la mère d'un militant inquiet pour sa sécurité

Rencontrant les présidents des parlements et Agoras de Côte d'Ivoire, un participant à cette rencontre a posé la question suivante à Justin Koua : « Chef, m'a mère s'inquiète pour toi, elle me dit qu'elle a appris qu'on t'a muté à Korhogo et elle veut savoir si tu va y a aller ou pas, parce qu'elle a peur et pleure pour toi. »

La réponse du jeune opposant s'est voulue sans ambage : « Dit à maman que je suis déjà à Korhogo, je me suis installé à Korhogo. Korhogo a été longtemps embrigadé par les mensonges du RDR mais Dieu m'a envoyé à Korhogo pour le délivrer.

Je vais délivrer Korhogo et ramener Korhogo dans la République et de par Korhogo, je vais aller dans les villes du nord pour leur enseigner le message d'amour du président LAURENT GBAGBO et Korhogo va nous rejoindre dans le combat de la Souveraineté de la côte d'ivoire. »