Côte d’Ivoire: “Il n’y a aucun problème au sein du RHDP’’, (Bictogo)

Adama Bictogo

L’ancien ministre ivoirien Adama Bictogo, cadre du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel) a assuré mercredi qu’il n’y avait “aucun problème’’ au sein du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP) où des déclarations de responsables semblent se contredire sur le sort des partis membres de la coalition après son congrès du 26 janvier.

Bictogo assure que tout va bien au RHDP

“Il n’y a aucun problème entre Mabri et moi. Je ne répondrai pas à Mabri et nous sommes en phase. Il n’y a aucun problème au sein du RHDP. Nous sommes en phase pour aller créer le RHDP le 26 janvier’’, a déclaré M. Bictogo, lors d’une conférence de presse au palais des Sports de Treichville où devrait se tenir le prochain congrès du RHDP.

Ce congrès dont M. Bictogo, est le président du Comité d’organisation, devrait, tel que voulu par le chef de l’Etat Alassane Ouattara, acter la fusion des formations de la majorité présidentielle au sein d’un parti politique unique : le RHDP unifié.

Samedi lors d’une conférence de presse, le président de l’Union pour la démocratie et la paix en Côte d’Ivoire (UDPCI), Albert Mabri Toikeusse, avait assuré, à l’issue d’un bureau politique de sa formation, que la dissolution de ces partis n’était “pas à l’ordre du jour’’ du congrès.

Des jours plus tôt, face à la presse, les trois porte-paroles du RHDP, les ministres Kobenan Kouassi Adjoumani, Mamadou Touré et Clarisse Mahi avaient annoncé la dissolution des formations membres de la coalition dès la naissance de la nouvelle entité politique en création.

“Inéluctablement au bout de ce processus, nous aurons qu’un seul parti politique qui va s’appeler le RHDP et ce qui veut dire de facto que tous les partis politiques ne vont plus exister. Le RDR a fait le choix en toute responsabilité. C’est un choix guidé par l’intérêt supérieur de la nation et guidé par l’avenir de ce pays’’, avait déclaré le ministre Mamadou Touré, porte-parole du RDR.

Pour M. Bictogo, qui s’exprimait, à l’issue d’un séminaire en rapport avec l’organisation pratique des pré-congrès régionaux dont l’objectif est de préparer le prochain congrès, le parti unifié verra le jour et sera “la seule alternative, gage de paix et de stabilité pour la Côte d’Ivoire’’

“le RHDP naitra le 26 janvier et au soir du 26 janvier, le président du RHDP donnera à 16H, les orientations du grand parti de Côte d’Ivoire pour le bonheur des Ivoiriens (…) En 2020, le RHDP gagnera les élections’’, a-t-il conclu.