Côte d'Ivoire : Après Bictogo, Guillaume Soro s'attaque à Téné Birahima Ouattara

Guillaume Soro dit ses quatre vérités à Téné Birahima Ouattara

Guillaume Soro a profité de la cérémonie d'installation de Ouattara Kaweli, Maire de Ferkessédougou, pour régler ses comptes avec certaines personnalités proches du pouvoir. Après Adama Bictogo, PCO du Congrès du RHDP unifié, c'est Téné Birahima Ouattara, le frère cadet du Président Alassane Ouattara qui subit la foudre du Chef du Parlement.

Guillaume Soro charge Téné Birahima Ouattara

La bataille de leadership dans la région du Tchologo bat son plein ces derniers temps. Cette bataille née des dissensions entre certains cadres du Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel) est en train de prendre de l'ampleur dans cette région du septentrion ivoirien. Ainsi que l'explique Guillaume Soro, cadre de la région : « Birahima est venu me voir pour dire qu’il veut être candidat à la région. Je lui ai dit : "Attention, il y a Lassina Cardosi qui m’a dit qu’il veut être candidat. Si vous deux, vous vous mettez d’accord, je vous suis". Et, on me dit que je manipule Cardosi. Comment pourrai-je manipuler un homme plus âgé que moi ? Cardosi s’est sacrifié pour le Rdr. »

Poursuivant, le président de l'Assemblée nationale lance à l'égard de Téné Birahima Ouattara dit "Photocopie" (on l'appelle ainsi pour sa ressemblance avec le Président Alassane Ouattara : « Qu’on arrête la manipulation et le mensonge politique. Moi, personnellement, je suis contre le cumul des postes politiques. Pourquoi, quelqu’un seul, il veut être tout, à la fois, lui seul ? C’est lui seul qui est le plus intelligent parmi nous à Ferké ? »

Téné Birahima Ouattara est en effet Ministre des Affaires présidentielles et Directeur des affaires administratives et financières (Daaf) de la présidence de la République. Il vient par ailleurs d'être élu Président du Conseil régional du Tchologo, sans oublier qu'il était précédemment le Maire de Kong. Soro Kigbafori Guillaume qui se dit contre le « cumul des postes électifs » dénonce donc cette « voracité politique ».

L'ancien leader de la FESCI indique également que certains proches du pouvoir sont devenus tellement arrogants depuis qu'ils sont aux affaires, au point de piétiner ceux qui sont moins nantis qu'eux. Et pourtant, leur situation financière n'était pas aussi reluisante, il y a à peine quelques années. Aussi, Bogota s'interroge : « Quand les gens vont perdre la présidence, ils vont faire comment ? » Puis, il évoque le manque d'esprit démocratique de ceux-ci : « Ils aiment la démocratie quand la démocratie leur sert. La démocratie doit être universelle et acceptée par tous. »

Notons que Guillaume Soro et Téné Birahima Ouattara sont tous deux vice-présidents du RDR chargés de la même région du Tchologo. Cette opposition entre les deux responsables politiques était donc prévisible.