Côte d'Ivoire : RHDP, Alassane Ouattara convoque d'urgence Mabri Toikeusse

RHDP, Alassane Ouattara convoque d'urgence Mabri Toikeusse

La position d'Albert Mabri Toikeusse à propos du RHDP unifié n'est visiblement pas du goût d'Alassane Ouattara qui a tenu à le lui signifier directement. Le président ivoirien a donc convoqué d'urgence son ministre de l'Enseignement supérieur pour une mise au point.

Alassane Ouattara - Mabri Toikeusse, le torchon brûle

Lors d'un Bureau politique de l'Union pour la démocratie et la paix en Côte d'Ivoire (UDPCI), Albert Mabri Toikeusse, président du parti, a indiqué que la dissolution des partis politiques ayant adhéré au RHDP unifié n'était pas à l'ordre du jour lors du Congrès constitutif de cette nouvelle entité politique, le 26 janvier prochain. Cette sortie contraste avec celle d'Adama Bictogo, PCO du Congrès, qui affirmait que la naissance de cette nouvelle entité politique mettrait fin à l'existence des autres partis.

Cependant, le ministre Mamadou Touré, porte-parole du RDR avait fait la clarification selon laquelle les partis politiques adhérents au RHDP allaient continuer d’exister, sauf que tous allaient travailler dans le cadre du Parti unifié. Il s'alignait ainsi sur la position du ministre Mabri Toikeusse.

Nous apprenons toutefois que le président de l'UDPCI vient d'être convoqué d'urgence à la Présidence de la République, mettant brusquement fin à sa tournée dans les universités publiques d'Abidjan. À en croire ses proches, « le coup de fil qu’il a reçu, et qui le somme de surseoir à sa visite, proviendrait directement de la présidence de la République, donc du président du RHDP, le chef de l’État Alassane Ouattara ».

S'aventure-t-on vers une nouvelle rupture entre Alassane Ouattara et Albert Mabri Toikeusse ? À moins qu'ils parviennent à s'entendre sur les modalités de création du RHDP unifié et sur la question de l'existence des autres partis membres de cette coalition, le parti du président pourrait perdre un autre allié après Henri Konan Bédié.