Côte d’Ivoire: La démission de Guillaume Soro anticipée

Guillaume Soro rend le tablier en février

Le président de l’Assemblée nationale ivoirienne, Guillaume Soro qui avait annoncé sa démission de son poste pour début mars. Cette décision a été précipitée au second mois de l’année (février). L’annonce a été faite par le chef de l’Etat de Côte d’Ivoire Alassane Ouattara, après des échanges avec le concerné.

Guillaume Soro a décidé de rendre le tablier plus tôt que prévu

Concernant sa démission annoncée par des proches, M. Soro avait affirmé que "conformément au vœu du chef de l’État, (il allait) remettre sans doute début mars (sa) démission de président de l’Assemblée nationale et remettre (son) mandat en jeu".

“Soro démissionnera en février, on s’est entendu, c’est réglé’’, a déclaré M. Ouattara, lors d’une cérémonie de présentation de vœux de la presse au palais présidentiel.

Guillaume Soro, en rupture de ban avec son ancien parti le Rassemblement des républicains (RDR, parti présidentiel), dont l’objectif de son leader Alassane Ouattara était de transformé cette formation politique en un parti unifié (RHDP).

Absent au premier congrès ordinaire du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP unifié) qui s’était tenu samedi au stade Félix Houphouët Boigny, au Plateau (centre des affaires) Guillaume Soro avait soutenu qu’il est "plutôt gauche et je n’ai jamais été Houphouetiste".

Dimanche, dans une interview accordée au magazine L’Afrique Aujourd’hui, le président de l’Assemblée nationale ivoirienne Guillaume Soro, avait annoncé qu’il "sera candidat pour l’élection présidentielle de 2020" et que sa décision n’était "plus négociable".

Le président de l’Assemblée nationale de Côte d’Ivoire, Guillaume Soro, a signé vendredi une note déléguant ses pouvoirs au vice-président Privat Oulla pour diriger l’institution jusqu’au “20 février en raison de (son) absence’’ du pays.