Mali: Le groupe de soutien à l’islam revendique l’attaque contre les FAMA

Des FAMA victimes d'une attaque

Le groupe de soutien à l’islam et aux musulmans a revendiqué vendredi l’attaque qui a visé un poste des Forces armées maliennes (FAMA) à Tarkint, région de Gao, au Nord du Mali, qui a fait deux soldats tués et 10 autres blessés, mardi.

Des FAMA victimes d'une attaque perpétrée par un groupe de soutien à l'islam

Le ministère malien de la Défense a indiqué que deux FAMA ont été tués et 10 autres blessés, dans "une attaque complexe" qui a visé leur poste à Tarkint.

Le groupe de soutien à l’islam "poursuivant sa campagne contre les croisés d'occupation et leurs alliés issus des forces d'occupations étrangères et de l'armée malienne criminelle a lancé une attaque sur la base militaire des FAMA à Tarkint", a expliqué dans un communiqué, l’un des responsables de ce groupe affilié à Al-Qaida, précisant que "plusieurs (soldats maliens) ont été tués ou blessés" au cours de cette opération et non deux comme l’ont annoncé les autorités maliennes.

Cette énième attaque contre les Forces armées maliennes est intervenue une semaine après la célébration des 58 ans d’existence de cette armée, dans "un contexte sécuritaire préoccupant", selon le dernier rapport des Nations Unies, publié en décembre 2018.