Ethiopie: Antonio Guterres appelle à "investir dans la sécurité au Sahel"

Antonio Guterres

Le secrétaire général de l'Organisation des Nations unies (ONU), Antonio Guterres a appelé dimanche les pays membres de l’institution à "investir sérieusement dans la sécurité et le développement au sahel", à l’ouverture du 32e sommet des chefs d’Etats et de gouvernement de l’Union africaine à Addis-Abeba, la capitale Ethiopienne.

Antonio Guterres soutient que les africains du sahel ont besoin de "capacités nécessaires pour combattre"

"Aujourd’hui, les terroristes progressent et ont une action de plus en plus étendue et de plus en plus dangereuse dans la région du sahel", a prévenu Antonion Guterres, interrogé par la chaine française, France 24.

"Nous avons voulu un G5 Sahel avec un mandat robuste et avec un financement garantie, mais nous ne l’avons pas obtenu, c’est dommage", a regretté M. Guterres, pour qui cette région "a besoin d’une force africaine qui soit vraiment munie des capacités nécessaires pour combattre effectivement le terrorisme".

Poursuivant, M. Guterres a indiqué que "les Etats-Unis n’ont pas encore accepté cette vision du G5 Sahel avec un mandat robuste et avec un financement garantie’’, espérant ‘‘qu’un jour, cette vision pourras changer", car "dans le contexte du Sahel, face à des actions terroristes, il n’y a pas mieux que des forces d’imposition de la paix, de lutte anti-terroriste", selon lui.

"Je crois qu’il faut dire de façon très claire que ni le dispositif de sécurité qui est en place, ni l’effort de développement que la communauté internationale fait jusqu’à présent ne sont suffisant pour combattre effectivement cette croissance de la capacité des terroristes dans le Sahel", a martelé M. Guterres.

"Il faut que la communauté toute entière appuie l’Afrique, parce que les conséquences de l’expansion terroriste dans la région du sahel (…) comme cela est le cas actuellement au Burkina Faso, iront beaucoup au-delà de l’Afrique", a prévenu Antonio Guterres.