Cameroun: 170 otages libérés à Kumbo, une localité au nord du pays

L'armée Camerounaise a retrouvée 145 otages du Collège Saint-Augustin de Kumbo

Cent-soixante-dix personnes, essentiellement des élèves du Collège Saint-Augustin de Kumbo, localité du nord du Cameroun ont été libéré le dimanche 17 février dernier alors qu’ils avaient été enlevés, la veille, par des individus non encore identifié.

Kidnappés, des élèves du Collège Saint Augustin de Kumbo libérés

L’insécurité aura atteint son paroxysme à Kumbo, une localité du nord du Cameroun. 170 otages essentiellement des élèves ont été abandonnées en pleine forêt par leurs ravisseurs alors que ces derniers se sentaient pris dans l’étau des forces de défense et de sécurité camerounaise.

Nos informateurs révèlent que c’est la veille samedi 16 février 2019, vers 5 h 30, que ces individus non encore identifiés ont fait irruption au Collège St augustin de Kumbo, localité située dans l’une des deux régions anglophones du nord du Cameroun.

Leur cible, les élèves et leurs encadreurs qu’ils n’hésiteront pas à sortir de leur sommeil, pour les conduire dans une destination dont eux seuls avaient la connaissance. Les responsables de l’établissement dénombreront 200 personnes kidnappées, les autorités, eux annonceront dimanche avoir retrouvé 170 d’entre eux. Les recherches sont en cours pour la libération éventuelle des 30 autres détenus.

En novembre dernier, à Bamenda, également dans le nord du pays, une soixantaine d’élèves d’un établissement confessionnel avait été kidnappée puis libérée dans des conditions non encore élucidées.

Plusieurs groupes armées separatistes faut-il le rappeler sevissent au nord-ouest et au sud-ouest, les deux régions anglophones du Cameroun. Une crise socio-politique s’est installée fin 2016 avant de se transformer fin 2017 en conflit armé. Des affrontements entre armée et séparatistes, sont recurentes depuis plusiuers mois entre ces forces gouvernementales et separatistes depuis plusieurs mois.