Côte d'Ivoire: L'ULGB, une unité de l'armée commandée par Téné Birahima Ouattara

Téné Birahima Ouattara, le patron de l'ULGB
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 28 février 2019 à 11:13 | mis à jour le 28 février 2019 à 11:13

Téné Birahima Ouattara a été nommé Commandant en chef de l'Unité de lutte contre le grand banditisme (ULGB). L'on s'étonne cependant qu'une telle unité qui devrait en principe échoir au ministère de la Défense soit placée sous l'autorité d'un civil, fut-il le frère cadet du Président de la République.

Téné Birahima Ouattara, le patron de l'ULGB

La hausse de la criminalité et l'insécurité galopante en Côte d'Ivoire ont poussé les autorités ivoiriennes à mettre en place l'ULGB, Unité de lutte contre le grand banditisme. Cette unité spéciale de l'armée ivoirienne est logée à l'Hôtel Sébroko, l'ancienne base de l'ONUCI.

Dirigée par le colonel Inza Fofana, l'ULGB, essentiellement composée de militaires, aura pour mission de traquer les bandits de grands chemins afin de ramener un tant soit peu la sécurité à Abidjan et dans les grandes agglomérations ivoiriennes.

Et pourtant, là où le bât blesse, c'est que cette unité qui devait, en toute logique, être placée sous l'autorité du ministère de la Défense, d'autant plus qu'il s'agit d'un détachement de l'armée, a été confiée, apprend-on de la Lettre du Continent, à Téné Birahima Ouattara, Ministre en charge des Affaires présidentielles, par ailleurs frère cadet du Président Alassane Ouattara et communément connu sous le pseudonyme de "Photocopie", du fait de sa ressemblance prononcée avec le chef de l'Etat.


Qu'est-ce qui sous-tend donc ce commandement civil pour cette unité militaire ? Se serait-elle vue confier des missions qui nécessitassent qu'on la rattache à la présidence de la République ?