Démenti de l’armée ivoirienne relativement à la création d’une "unité militaire" secrète

Unité militaire
Par Jean-Marc Bouazo
Publié le 01 mars 2019 à 13:13 | mis à jour le 01 mars 2019 à 13:13

Le chef du bureau d’information et de presse des armées, le Colonel Etienne Otchelio, a démenti vendredi, une publication du bimensuel "la lettre du continent", qui avait soutenu que la présidence ivoirienne avait créé une unité militaire "dans la plus grande discrétion", dans un communiqué.

L'unité militaire dont parle "la lettre du continent" s'appelle Unité de Lutte contre la Grande Criminalité

L'INTEGRALITE DE LA DECLARATION

Dans son édition du 27 février 2019, le bimensuel «la lettre du continent» fait état de la création récente par la présidence ivoirienne d’une nouvelle unité militaire « créée dans la plus grande discrétion» et qui recevrait ses ordres du Ministre des Affaires Présidentielles. Le caractère volontairement tendancieux de cette publication appelle des observations afin de dissiper bien de doutes.

L’entité qui est commandée par le Lieutenant-colonel INZA Fofana et à laquelle semble faire allusion l’article est l’Unité de Lutte contre la Grande Criminalité (ULGC). Elle a été créée par décision du Chef d’Etat-Major Général des Armées le 15 octobre 2017 (voir fac-similé du message de création) et est stationnée à l’ex hôtel SEBROKO, sur l’ancienne emprise du quartier général de l’ONUCI à Attécoubé. Sa mission première est d’assurer la gestion administrative des personnels militaires qui sont détachés au Centre de Coordination des Décisions Opérationnelles (CCDO). La création de l’ULGC répond essentiellement, à la nécessité d’encadrer ces hommes pendant le temps de leur détachement au CCDO, particulièrement lorsqu’ils ne sont pas en service. Les personnels qui constituent cette unité sont choisis dans tous les corps des Forces Armées de Côte d’Ivoire (FACI) et sont remplacés de façon périodique en raison de l’intensité de l’engagement au CCDO. Il ne s’agit nullement d’une autre unité d’élite des FACI. Le chef d’Etat-Major assure le commandement opérationnel de l’ULGC et le Bataillon de Commandement et de Soutien (Camp Gallieni) en assure le commandement organique. Enfin, c’est en raison de sa fonction de chef des opérations du CCDO (fonction qu’il occupe depuis août 2014) que le Lieutenant-colonel Inza FOFANA a été désigné pour commander l’ULGC.

C’est le lieu d’inviter l’ensemble des rédactions à la prudence dans le traitement de l’information à caractère militaire. L’Etat-Major Général des Armées dispose d’un service de presse et de relations publiques pour donner l’information vraie, à ceux des ivoiriens que les questions militaires passionneraient.

Colonel OTCHELIO Gnahé Etienne


Chef du Bureau d’Information et de Presse des Armée