Côte d’Ivoire : Mairie du Plateau, Dr Kouassi Parfait équilibre les forces

Dr Kouassi Parfait  reste l'opposant le plus sérieux de Jacques Ehouo
Par NELSON ZIMIN
Publié le 30 mars 2019 à 21:12 | mis à jour le 30 mars 2019 à 21:15

6 mois après son élection mouvementée à la mairie du plateau en octobre 2018, la liste du PDCI RDA n’a pas résisté aux démons de la division. Pressenti pour être premier adjoint au maire, le Dr Kouassi Parfait dit être l’objet de calomnie et a manqué de se faire éjecter par celui pour qui a été au four et au moulin. Que s’est-il passé dans le staff de Jacques Ehouo, après les élections municipales ? Nelson Zimin, après avoir promené ses oreilles, fait cracher de l’ancre à sa plume sur les ruines d’une alliance politique fracturée.

Dr Kouassi Parfait, l'homme de mission trahit par Jacques Ehouo ?

Amis hier, ennemis aujourd’hui, les intérêts sont passés par là, bonjour !

Mon Cher GBANZAN,

Je viens de me balader partout sur les médias de ton pays et j’avoue que cette semaine a été fort palpitante. Je ne sais par quel angle commencer ma correspondance, mais je peux te dire qu’« ENGLOBAL » est de retour au pays. L’enfant a repris le service à la mangeoire de celui qui l’avait fait au RDR, le ministre Hamed Bakayoko. Ton neveu Fagan m’a appelé en larmes tellement qu’il en a ri. Zasso Dagrou Patrick présente Hambak déjà comme le potentiel successeur du président Ouattara. Mais je ne donne pas cher de ce pronostic, car comme tu le sais, les successions dans ce pays ont toujours été bruyantes. Tiens justement au plateau, on se bouffe déjà le nez.

Tu as bien suivi l’épisode des élections du plateau qui ont été particulières et c’est peu de le dire. De la course poursuite aux urnes, à l’investiture manquée, puis la brève délégation spéciale, il y’a eu beaucoup de choses qui se sont passées. Je ne te parlerai pas de l’inculpation de Jacques Ehouo, maire élu et destituable pour détournement de fonds. Je te parle de la guéguerre entre Jacques Ehouo et Dr Kouassi Parfait. Lors de l’installation du conseil municipal le 23 mars dernier, il s’est passé un grand oral. Dr Kouassi Parfait a accusé Jacques Ehouo de ne pas tenir sa promesse : « le 12 décembre 2018 veille de l’installation du Conseil, je rentre de l’étranger à 19 h 30, spécialement pour cet évènement. Jacques Ehouo, accompagné de Monsieur Koblavi, m’annonce alors brutalement qu’ils ne veulent plus de moi comme 1er adjoint au maire, car j’aurais été, selon des informations reçues, à la base d’une campagne de dénigrement qui a fait rompre toute confiance ». Instinct de survie politique activé donc. Dr Kouassi Parfait décidera d’affronter Jacques Ehouo lors de l’élection du Maire, qu’il a manqué de peu de remporter. Équilibre des forces à cohabiter !

Dr Kouassi Parfait et Jacques, un mandat qui s’annonce difficile au plateau

Menacé de destitution par le ministre de l’Intérieur Sidiki Diakité, pour détournement de fonds, Ehouo Jacques a peut-être oublié qu’il est sous le coup d’une inculpation judiciaire. Mais il n’était pas nécessaire d’ouvrir un autre front interne, surtout contre Dr Kouassi Parfait qui reste une ressource clé pour la gestion de la commune. Le genre d’homme qu’il ne faut pas laisser basculer chez l’adversaire par ces temps « dont de victoire contre 100 millions ». Il le dit lui-même : « J’ai intégré le Conseil municipal en 2001 à la demande du maire Akossi Bendjo, avec qui je militais au sein du mouvement des Rénovateurs du Pdci. Ainsi, depuis 17 ans, je me suis investi avec abnégation et humilité au service de la commune, sans jamais rien réclamer en retour. Pendant ces 17 longues années, à aucun moment, je n’ai manqué de respect ni à un collègue Conseiller, ni à un agent de notre mairie ».

Si Jacques échappe à la justice, il n’échappera pas à la cohabitation avec Dr Kouassi Parfait qui, il faut le rappeler, a concédé sa défaite d’une seule voix (Jacques 13 -Parfait 12 à l’élection du maire par le conseil municipal). Tu sais mon frère, en Côte d’Ivoire, on refait l’histoire ou et on la déforme. Au plateau, ce n’est pas Marcus Junius Brutus qui trahit Cesare, mais Jules Cesare lui-même qui ne veux plus de Brutus. Magnifique erreur d’amateur de « Bauer ». Le genre de la catégorie de la roulette russe. Dr Kouassi Parfait serait out s’il ne s’était présenté à l’élection du maire. Un stratège ma foi qui risque de donner des céphalées à ton cher « Jack Bauer ». Dis-lui juste que tout le monde n’est pas Fabrice Sawegnon. Ton grand-oncle m’a dit un jour « C’est de la confiance que naît la trahison ». Il le sait ou l’apprendra à ses dépens.


À bientôt

Nelson Zimi