Politique : A la rencontre des "momies africaines" au pouvoir (Papier Angle)

momies africaines - Ali Ouattara, Analyste politique, momies africaines
Par Gary SLM
Publié le 13 avril 2019 à 15:34 | mis à jour le 14 avril 2019 à 16:36

Ali Ouattara est un juriste ivoirien, mais avant tout Citoyen africain. Il a décidé de nous parler des « momies africaines au pouvoir » en Afrique, surnom qu’il donne aux vieilles personnes qui font tout pour se maintenir à la tête de nos pays.

Ali Ouattara descend les « momies africaines » au pouvoir

J'ai décidé d'aller à l'encontre des vieillards au pouvoir en Afrique. En effet, la vieillesse depuis bien longtemps a cessé d'être un signe de sagesse sur le continent africain. Elle est devenue aujourd'hui une véritable source de problème et de malheurs politiques pour l'Afrique.

Elle s'intensifie dans une structure de domination qui maintient la jeunesse à genou. La conséquence de cette forme de domination ne peut évidemment qu'être la misère au sein de nos sociétés africaines. Nous devons refuser de prendre des gangs pour attaquer ce problème hideux et nous n'allons également pas passer par quatre chemins pour le faire.

Il nous faut tout simplement balayer ces vieux dinosaures du pouvoir en Afrique. L'histoire a fait des vieux qui ont apporté une évolution déterminante ailleurs, à savoir François Mitterrand, de Gaulle...etc. Mais le cas des " momies africaines " est tout simplement le contraire du bienfait apporté par l’âge avancé à nos lointains semblables.

Les momies africaines au pouvoir luttent pour le "KORGUE" sans rechinement. Ces vieillards, gloutons et insatiables, qui ne cessent de polluer l'air politique sur notre continent ont fini par enlever à l'homme ancien le respect échu. Ils nous volent, pillent nos richesses sans pour autant en créer. Normal, le monde a changé et leur façon d'en créer dans le passé n'est plus la même aujourd'hui.

Ils souillent tout ce qu'ils touchent parce qu'un jeune habité par la fougue de l'âge qui fait montre de modernité , à leur contact, deviendra très vite le repoussoir qu'ils sont. Ils ne supportent pas les vérités d'aujourd'hui et encore moins la créativité de l’homme nouveau, tout cela renvoie à ces gens l’image de has been qu’ils sont. Ces vieillards se nourrissent du sang des jeunes qu’ils ne peuvent pas imiter dans l’effort et donc franchement, je ne vois pas pourquoi nous devrions marcher au rythme qu’ils nous imposent.

Ils ostracisent les nouveaux leaders, ces vieillards hostiles à la modernité. Ils créent, animent les partis politiques et les utilisent pour leurs intérêts propres.

Il faut bien qu' on se libère de ces vieux pneus réchappés pour prendre nos responsabilités et organiser notre mode de vie selon nos aspirations.

Sommes-nous condamnés au silence face à ces dérives de vieillards dans cette partie du monde ?

Il faut bien se libérer un jour de ces momies africaines. Cela passe nécessairement par le réveil de la jeune génération que nous sommes. Nous devons les faire partir parce qu' ils ont détruit la jeunesse africaine, elle aussi parfois très fainéante au moment de lire entièrement les constitutions qu'elle vote.

Le vieux singe arrive trop facilement à détourner le regard du jeune sur la forme pour tout lui mettre dans le fond.

Ali Ouattara (Citoyen africain)

Tél:(+225)08-85-43-63

Watsapp:(+225)01-65-20-34

Juriste

Analyste politique

Consultant afrique-sur7.fr.



Les commentaires
Prochainement disponible...
Articles les plus lus
03
Biz sur 7 : Actualité Show-biz d'Afrique
Maria Mobil d’Ariel Sheney à Abidjan: Tout sur son séjour