Mariage homosexuel en Côte d'Ivoire : Le Gouvernement dit 'Non"

Mariage homosexuel en Côte d'Ivoire, c'est non
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 17 avril 2019 à 15:56 | mis à jour le 17 avril 2019 à 16:06

Contrairement à la France, le mariage homosexuel en Côte d'Ivoire n'est pas pour demain. Le gouvernement ivoirien s'est braqué contre le mariage homosexuel par l'adoption en Conseil des ministres, du nouveau code familial. Ce nouveau projet de loi passera dans les prochains jours devant le Parlement ivoirien.

Mariage homosexuel en Côte d'Ivoire, la loi ivoirienne le rejette

C’était une rumeur que tout le monde chuchotait parfois au sein de certaines communautés religieuses, ou lors des discussions entre amis au quartier. Eh bien, cette nouvelle est complètement fausse et le gouvernement ivoirien s'est vite fait de la démentir à travers l'insertion dans le récent code du mariage adopté, d'une clause rejetant le mariage homosexuel, en Conseil des ministres.

Quatre projets de loi ont, en effet, été adoptés à l'issue du conseil des ministres du 27 mars dernier. Ce projet de loi présente des changements majeurs dans le code de la famille, qui devront être soumis dans les prochains jours au vote du Parlement ivoirien. Parmi ces points, figure celui portant sur la forme traditionnelle du mariage. « Le mariage est l'union d'un homme et d'une femme célébrée par l'officier d'État civil», dit clairement l'article 1er du texte portant code de la famille.

Cette disposition prise par le gouvernement du Premier ministre Amadou Gon vient clairement lever toutes les suspicions qui positionnaient la Côte d'Ivoire, comme l'un des premiers pays africains à légaliser sur son sol, les pratiques homosexuelles. Cet article indique clairement qu'aucun officier d'État civil ne peut célébrer un mariage entre personnes de sexes identiques. « Il s'agit de protéger les valeurs sociales de l'État de Côte d'Ivoire», précise un communiqué de l'État de Côte d'Ivoire sur la décision.

Le 13 juillet 2013 à Korhogo, le chef de l'Etat Alassane Ouattara avait déjà annoncé les couleurs de cette décision au moment de la polémique sur le ''mariage pour tous'', qui gagnait tout le continent africain. « Nous avons des lois en Côte d'Ivoire, nous avons des traditions et donc la France fait ce qui est conforme à sa tradition. Les États-Unis aussi, et la Côte d'Ivoire a ses propres traditions», avait fait savoir le chef de l'État ivoirien. Le mariage homosexuel, faut-il le préciser est vu dans la culture africaine comme une ''abomination'', contrairement à certains États occidentaux tels la France et les États-Unis qui perçoivent en ces ''unions contre nature'' l matérialisation du principe de l'égalité de tous en droit.



Les commentaires
Prochainement disponible...