CPI : Le forcing de Charles Blé Goudé pour rentrer en Côte d'Ivoire

Charles Blé Goudé, vers un retour au pays ?
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 27 avril 2019 à 13:11 | mis à jour le 27 avril 2019 à 13:11

Charles Blé Goudé n'a qu'un seul désir : Rentrer en Côte d'Ivoire pour prendre une part active à la réconciliation nationale. Pour ce faire, l'ancien leader des jeunes patriotes décline toutes les offres du greffe de la CPI à propos d'un éventuel pays d'accueil.

Charles Blé Goudé, vers un retour au pays ?

Laurent Gbagbo et Charles Blé Goudé ont été acquittés des accusations de "crimes de guerre" et "crimes contre l'humanité" dont ils étaient accusés devant la Cour pénale internationale (CPI). Mais à la suite d'un appel du procureur, les deux Ivoiriens ont été libérés sous conditions, en attendant la suite du procès.

Contrairement à son mentor, qui a été accueilli par l'Etat belge, l'ancien ministre ivoirien de la Jeunesse réside toujours dans un hôtel à La Haye, en attendant de trouver un pays d'accueil.

Le greffe de la CPI lui a tout d'abord proposé le Portugal et l'Argentine, pays adhérents au Statut de Rome et qui ont accepté de le recevoir. Mais Blé Goudé, dans son désir de rester en contact permanent avec ses compatriotes ivoiriens, a purement et simplement décliné l'offre. L’Ouganda et l’Afrique du Sud ont par ailleurs proposé de l’accueillir, mais l’ex-chef de la galaxie patriotique leur préfère son pays, la Côte d’Ivoire.

Les choses se corsent donc pour la CPI, qui ne sait plus où donner de la tête avec un Blé Goudé qui vit aux frais de la Cour à l'hôtel Crowne Plaza Den Haag - Promenade de La Haye, et qui devient de plus en plus intransigeant sur les destinations qui lui sont proposées.

La Constitution ivoirienne indique qu'aucun Ivoirien ne doit être contraint à l'exil. Cependant, la volonté de retour du président du Congrès panafricain pour la justice et l'égalité des peuples (COJEP) butte sur celle des autorités ivoiriennes qui souhaitent attendre la fin des procédures devant la CPI avant d'étudier la question.

N'empêche que pour l'instant, Charles Blé Goudé continuent de recevoir parents, amis et connaissances, sans oublier des émissaires de partis politiques ivoiriens qui se bousculent au portillon pour lui témoigner leur compassion.



Articles les plus lus