Couper-decaler : Claire Bahi dit non à Primud 2019

Claire Bahi ne sera pas au primud 2019 - coupé-décalé
Par Mael Espoir
Publié le 06 mai 2019 à 08:43 | mis à jour le 06 mai 2019 à 08:43

Comme l'édition précédente, la chanteuse couper-decaler Claire Bahi a signifié son refus de prendre part à Primud 2019, la cérémonie de distinction des artistes de ce genre musical ivoirien.

Primud 2019 : Claire Bahi '' ça ne m’intéresse pas cette affaire''

Après la remise des clés de la villa de Serge Beynaud, grand vainqueur de la précédente édition du Prix des musiques urbaines et du couper-decaler, Primud 2018, le promoteur de ce prix , Soumahoro Moriféré dit Molare qui se prépare activement pour l'édition 2019, devra déjà faire face, comme l'an dernier, à un véritable désintérêt de la part de certains cadors de ce mouvement.

Comme la fois précédente , c'est encore la conceptrice du Bobaradeni, Claire Bahi qui lance les hostilités. Dans un entretien accordé à un média ivoirien , '' la première dame du coupé-decalé’’ campe sur sa position et demeure toujours désintéressée par le Primud. « J’ai eu à signifier à Molare ma position. Tant que les choses ne sont pas faites dans les normes, que Molare m’excuse, ça ne m’intéresse pas son affaire.

Vous pourriez aimer : La replique d' Arafat dj à Maria Mobil et Ariel Sheney

Pour la prochaine édition, je dis d’ores et déjà que je n’y serai pas», a déclaré la go Bobaradeni qui pour ses dix ans de carrière dans le coupé-decalé , refuse de se retrouver dans la même catégorie que des artistes moins expérimentés. Cette position de Claire Bahi avait irrité le Molare qui a été très clair : “On ne peut pas fabriquer une catégorie à 3 avec uniquement toi, Bamba Amy Sarah ... et Vitale ” a-t-il déclaré.

Notons que l'an dernier, c'est d'abord Claire Bahi qui a lancé la fronde anti-Primud, en ordonnant à l'initiateur Molare, de retirer son image sur l’événement PRIMUD 2018. Dj Arafat, Debordo et Kedjevara avaient également claqué la porte. La réponse de ces derniers ne se fera certainement pas attendre.

Affaire à suivre...



Articles les plus lus