Côte d’Ivoire: Ange Kessi ‘’transféré’’ à La Haye 5 jours durant

Ange Kessi a séjourné à La Haye
Par David Yala
Publié le 09 mai 2019 à 12:48 | mis à jour le 09 mai 2019 à 12:48

Ange Kessi, le commissaire du gouvernement, a séjourné récemment à La Haye aux Pays-Bas. Le séjour du procureur militaire ivoirien dans le pays qui abrite le siège de la Cour pénale internationale (CPI), a été fructueux, comme l'a appris afrique-sur7.

Ange Kessi se forme à La Haye

Le contre-amiral Ange Kessi a participé, du 29 avril au 03 mai 2019 à La Haye aux Pays-Bas, à un forum mondial sur la justice. Ce rendez-vous organisé par les Nations unies tous les deux ans, a réuni dans un même espace près de 150 procureurs venus des quatre coins du monde pour parler du droit. Le représentant de la Cote d’Ivoire a saisi cette tribune pour apporter son expertise en la matière.

Elevé fin décembre 2019 au Grade de Contre-amiral (Général de brigade dans l'armée de terre) par le président de la République, Alassane Ouattara, Ange Kessi jouit de la parfaite confiance du chef de l’Etat pour avoir fait de la lutte contre le racket des forces de l’ordre, son cheval de bataille. Mieux, il plaide pour des militaires responsables ayant un profond respect des valeurs républicaines et des droits de l’Homme.

Dans le cadre de sa fonction de procureur militaire, il n’hésite pas parfois à interpeller les commissaires et autres officiers de l’armée à prendre à bras-le-corps la formation de leurs éléments. Comme ce fut le cas au cours d’une récente rencontre au cours de laquelle, il déclarait: «Si j'ai tenu à rencontrer les commissaires de police, c’est pour leur faire savoir qu’ils doivent faire attention et s’impliquer dans l’éducation et la formation de leurs éléments, sinon leur responsabilité sera engagée dans tout acte de bavures commises. Ils vont devoir s’expliquer, accompagnés de leurs éléments ».


Né le 26 Septembre 1964 à Arrah (est de la Côte d’Ivoire), le Magistrat militaire a été révélé au grand public à la faveur des récurrentes mutineries sous la junte militaire de 2000. Ce jeune et brillant officier de notre armée, alors Capitaine a conquis le cœur des ivoiriens par son ardeur au travail et son sens élevé de l’égalité et de la justice. Celui que certains appellent ‘’le traqueur d’indélicats hommes en tenues’’, est adulé par les uns, craint par les autres, mais le contre-amiral Ange Kessi Kouamé Bernard fait son petit bonhomme de chemin dans le monde du droit militaire.



Facebook
Twitter
email
Whatsapp