Côte d'Ivoire : Adjoumani recadre sévèrement le PDCI

Le ministre  Adjoumani a encore clashé le PDCI -RDA

Kobenan Kouassi Adjoumani, ex-PDCI et porte-parole du Rassemblement des houphouetistes pour la démocratie et la paix (RHDP), ne chausse pas de gants lorsqu'il a l'occasion de se prononcer sur son ancienne famille politique, le Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI-RDA).

Adjoumani tacle sévèrement le PDCI d'Henri Konan Bédié

Autrefois grand défenseur du Parti démocratique de Côte d'Ivoire et de son président Henri Konan Bédié, le ministre Adjoumani est devenu l'un des pires cauchemars du Parti fondé par feu Felix Houphoue-Boigny. Le ministre Adjoumani, porte voix du RHDP, ne rate aucune occasion pour s'attaquer frontalement à ses anciens camarades du vieux Parti. Pour le ministre en charge ressources Animales et Halieutique, le Pdci-rda est un parti en panne de stratégie politique et qui aurait du mal à remobiliser ses propres militants. "Après avoir perdu la bataille de la mobilisation de ses militants en raison des nombreuses défections en son sein, cette opposition en totale déroute tente de distraire l’opinion avec de faux débats, en essayant aussi de chatouiller des personnalités politiques d’exception qui ont la passion du travail et du service de l’Etat", a-t-il répondu au parti septuagénaire en riposte à ses attaques contres certains cadres du RHDP, particulièrement Amadou Gon Coulibaly.

Il est clair pour l'ancien porte-parole du PDCI-RDA, qu'il n'est du devoir de son ancien parti à s'interesser au choix du candidat du RHDP pour l'élection présidentielle de 2020. À l'en croire, cela justifie de la peine du vieux parti à se definir une réelle stratégie politique. "Quand on vous dit que ce parti a un réel problème de gouvernance et d’approche stratégique, il y a des gens qui croient que ce sont des attaques", affirme Adjoumani non sans ajouter que ses prétentions relèvent de la pure réalité. "Si ce qui va se passer en 2020 au RHDP intéresse tant le PDCI, je lui conseille de le rejoindre simplement, car le RHDP est sa famille naturelle. Ainsi, l’on comprendrait mieux sa préoccupation sur le choix du candidat du RDHP, pour la présidentielle de 2020", a asséné le président du Mouvement sur les traces d'Houphouet-Boigny.

En clair, pour Adjoumani, l'opposition ivoirienne, en particulier le Parti du président Henri Konan Bédié ferait mieux de se préoccuper de ses propres ''oignons" qui pourrissent plutôt que des affaires qui ne les concernent aucunement. "L’opposition, et en particulier le PDCI-Daoukro, a trop d’oignons qui pourrissent et qui rendent l’air de plus en plus irrespirable au sein de leurs militants, pour s’intéresser à ce qui se passe ailleurs. Le PDCI-RDA n’a pas encore trouvé son compétiteur qu’il est déjà à la recherche de son potentiel adversaire", a argué Adjoumani.