Présidentielle 2020: Le RHDP ou le chaos, selon Mamadou Touré

Mamadou Touré promet l’enfer aux anti-RHDP
Par David Yala
Publié le 20 mai 2019 à 15:00 | mis à jour le 20 mai 2019 à 15:00

Mamadou Touré vient de rater une autre occasion de se taire. Alors que les Ivoiriens, dans leur grande majorité, sont de plus en plus inquiets au sujet des élections de 2020, le ministre de la Promotion de la Jeunesse et de l’Emploi des Jeunes, vient raviver leurs appréhensions.

Mamadou Touré promet l’enfer aux anti-RHDP

Mamadou Touré ne manque plus aucune occasion pour s’en prendre à Guillaume Soro et aux cadres qui l’accompagnent au sein du Comité politique. Le week-end dernier, lors de l’Assemblée générale constitutive de l’Amicale des Anciens de la Fesci pour le RHDP (2A Fesci-RHDP) qui s’est tenue à Yamoussoukro, l’un des plus jeunes ministres du gouvernement Amadou Gon, a rué dans les brancards contre tous ceux qui sont opposés au régime du Président Alassane Ouattara. A l’endroit de Guillaume Soro, Touré Mamadou n’a pas du tout été tendre étant donné qu’il le considère comme son contemporain. «... Je dis à Guillaume Soro que le débat aura lieu; il est de notre génération ; il doit accepter. Ce que nous lui demandons c’est de rentrer dans la démocratie parce que quand on regarde les méthodes, lui-même et certaines personnes autour de lui, veulent la terreur, les injures, les intimidations, les menaces d’assassinats, de mort. Ce temps est révolu », a-t-il déclaré.

Guillaume Soro a rendu sa démission de la présidence de l’Assemblée nationale depuis février dernier à la suite de divergences d’opinions entre lui et le Président Ouattara. Ce dernier voulait coûte que coûte que le député de Ferkessédougou le rejoigne au sein du parti unifié RHDP dont l’Assemblée générale constitutive a eu lieu le 26 janvier 2019. Depuis lors, Guillaume Soro a entrepris une longue tournée dans le nord de la Côte d’Ivoire pour s’imprégner des réalités des populations. Dans ses meetings, Soro est parfois sans pitié pour le régime d’Abidjan qu’il accuse de ne pas accorder un grand interêt aux préoccupations du peuple. On s’en serait limité à là si les piques à l’encontre de Guillaume Soro ne se présentaient pas comme des menaces à peine voilées contre tous les opposants au RHDP.


« Il n y a pas d’alternative aujourd’hui au RHDP si ce n’est le chaos », laisse entendre le filleule de Cissé Bacongo. Même s’il tentera de justifier ses propos par le ‘’désordre organisé autour de celui même qui est censé être le leader (…) et une opposition qui se cherche’’, Mamadou Touré semble volontairement faire comprendre qu’il n’y a que le RHDP seul qui est capable de diriger la Côte d’Ivoire, déniant du coup à toute l’opposition constituée du FPI, du PDCI et des pro Soro, la capacité de diriger le pays. Ceci est de bonne guerre puis qu’il s’agit d’un débat politique mais de là, à évoquer le chaos en cas de rejet du RHDP, c’est croire qu’il n’y a qu’au sein de ce parti que résident toutes les intelligences de la Côte d’Ivoire.