Côte d'Ivoire : Alassane Ouattara-Macky Sall, une affaire d'alliés

Alassane Ouattara recevra Macky Sall d'ici juillet 2019
Par K. Richard Kouassi
Publié le 31 mai 2019 à 21:00 | mis à jour le 01 juin 2019 à 13:26

Alassane Ouattara et Macky Sall sont très proches. Les deux chefs d' Etats ont en commun leur vision libérale de l' Afrique de l' Ouest. Avant le mois de juillet 2019, le président sénégalais devrait effectuer une visite à Abidjan pour saluer son allié.

Alassane Ouattara-Macky Sall, le courant passe

Le 2 avril 2019, Alassane Ouattara s' est rendu au Sénégal, où il a pris part à l' investiture de Macky Sall pour son second mandat. Le président sénégalais a prêté serment en présence de nombreux chefs d' Etats. Bien avant la réélection de l' actuel homme fort de Dakar, Alassane Ouattara avait manifesté son soutien à ce dernier lors de son investiture, le 1er décembre 2018, pour la présidentielle de 2019.

Ce geste du président ivoirien a été mal apprécié par les Sénégalais, en particulier ceux appartenant au Front patriotique pour la défense de la République (FPDR). Ils ont manifesté leur mécontentement à travers un communiqué. "Vous ne pouvez ignorer que le Sénégal se dirige vers les élections les plus risquées de son histoire politique. Pour la première fois, le candidat sortant instrumentalise la Justice pour empêcher la candidature de ses principaux opposants, Karim Wade et Khalifa Sall. Pour la première fois, le gouvernement refuse ouvertement l’ application des dispositions légales du Code électoral, notamment l’ article L48, qui donne aux partis politiques un droit de regard et de contrôle sur le fichier électoral", ont-ils déclaré en direction d' Alassane Ouattara.

Le Front patriotique a soutenu que le fait que le "soutien public d' Alassane Ouattara ait été ou non sollicité avec insistance est de peu d’ importance. Les liens de fraternité et de solidarité entre nos peuples devraient en effet se situer au-dessus de toute autre considération". Et le FPDR d' enfoncer le clou : "Nous souhaitons qu’ à l’ avenir, à défaut de pouvoir contribuer à éloigner les menaces que la volonté hégémonique de Macky Sall fait peser sur notre pays, vous évitiez de mettre de l’ huile sur le feu et de compromettre les excellentes relations que l’ histoire et la géographie ont tissées entre nos peuples frères."

Malgré ces menaces, Macky Sall a été réélu au premier tour le jeudi 28 février 2019 avec 58,27 % des voix contre 15,67 % pour Ousmane Sonko, 1,48 % revenant à Madické Niang et 4,07 % pour Issa Fall.


Macky Sall prévoit de se rendre en Côte d' Ivoire pour exprimer sa profonde gratitude à Alassane Ouattara pour son soutien indéfectible. Il devrait séjourner au bord de la lagune Ebrié avant le mois de juillet.