Guerre commerciale : Facebook frappe à son tour le chinois Huawei

Mark Zuckengerg le CEO de Facebook
Par Ange Atangana
Publié le 08 juin 2019 à 17:30 | mis à jour le 08 juin 2019 à 17:30

Facebook a décidé de suivre les nouvelles recommandations de l’administration américaine au sujet de certaines entreprises chinoises dont Huawei. Depuis plusieurs mois, une guerre commerciale fait rage entre Washington et Pékin.

Facebook prive Huawei de ses services.

Après Google, c’est autour de Facebook de s’impliquer dans la guerre commerciale entre les Etats-Unis et la Chine. Vendredi, l’entreprise américaine a décidé de sanctionner le fabricant chinois Huawei. Ce dernier fait partie des entreprises chinoises sur la liste noire de l’administration américaine.

Vendredi, le groupe fondé par Mark Zuckenberg a indiqué que ses applications ne seront plus préinstallées sur les nouveaux appareils de Huawei. Il s’agit notamment des réseaux sociaux Facebook, Instagram et des messageries instantanées WhatsApp et Messenger.

Toutefois, l’entreprise signale que cette mesure ne vise que les futurs appareils du fabricant chinois. Les utilisateurs actuels pourront donc continuer à avoir accès aux services prohibés. Pour Facebook, cette décision s’inscrit en droite ligne avec les textes officiels des autorités américaines en guerre contre certaines entreprises chinoises. Washington soupçonne en effet des sociétés chinoises d’espionnage pour le compte de Pékin.

A ce sujet, l’administration Trump a décidé d’interdire le partage des technologies entre les entreprises américaines et celles de l’Empire du Milieu. Cette mesure est donc un nouveau coup dur pour Huawei. A la mi-mai, Google avait annoncé qu’il cessait sa coopération avec le groupe basé à Shenzhen. La compagnie américaine a privé Huawei de tout accès à ses plateformes et à certaines applications.



Articles les plus lus