Guerre commerciale : L’Union africaine s'allie au géant chinois Huawei

Huawei se tourne vers l'UA
Par Ange Atangana
Publié le 02 juin 2019 à 18:00 | mis à jour le 02 juin 2019 à 20:01

Victime de la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis, le groupe chinois Huawei vient d’annoncer la signature d’un protocole d’accord avec l’Union africaine. Cet accord vise à renforcer le partenariat entre les deux parties.

En sursis aux Etats-Unis, Huawei peut compter sur l’Union africaine.

Huawei compte accompagner l’Union africaine (UA). L’institution panafricaine fait confiance à l’entreprise chinoise pour l’accompagner dans le domaine des technologies de l’information et de la communication. Vendredi, le géant chinois a annoncé la signature d’un protocole d’accord avec l’UA.

D’après le communiqué de Huawei, « l’objectif principal du protocole d’accord est de renforcer leur partenariat dans les 5 domaines suivants : le haut débit, l’Internet des Objets (IoT), le Cloud Computing, la 5G et l’intelligence artificielle ». Il ne s’agit pas de la première fois que l’UA sollicite l’entreprise chinoise.

Déjà en 2015, un accord avait été signé entre les deux parties. Le président de la firme a tenu à remercier l’institution pour cette marque de confiance renouvelée. « Cette collaboration témoigne de la confiance continue de l’Union africaine envers Huawei », s’est réjoui Philippe Wang, vice-président du groupe chinois pour l’Afrique du Nord. Ce soutien de l’UA est d’autant plus important pour le groupe chinois qui est au cœur de la guerre commerciale entre la Chine et les Etats-Unis.

Courant mai, Washington a en effet placé Huawei sur une liste noire d’entreprises auxquelles les entités américaines ne peuvent vendre d‘équipements technologiques. De son côté, Pékin annonce une mesure similaire vis-à-vis d’entreprises étrangères « non fiables ».