Un proxénète qui prélevait poils, ongles et cheveux des victimes, arrêté

La police mondaine met aux arrêts un proxénète charlatan
Par David Yala
Publié le 14 juin 2019 à 13:26 | mis à jour le 14 juin 2019 à 13:26

Sur dénonciation de ses victimes, la police mondaine a mis aux arrêts un proxénète qui prélevait des poils, des ongles et des cheveux des victimes.

La police mondaine met aux arrêts un proxénète charlatan

Exténuée par les pratiques cruelles auxquelles elle était soumise chaque jour, Velin Utche, 21 ans, Nigériane, a réussi à s'échapper du ghetto où elle était détenue comme esclave sexuelle. Après s'être échappée, elle s'est rendue à la Brigade Mondaine de la Préfecture de Police d'Abidjan pour dénoncer son "Maître », le nommé Prince Mentos O., 42 ans, Nigérian proxénète.
Ainsi, le 02 juin 2019, aux environs de 05 heures du matin, les fins limiers de la Brigade Mondaine se sont déportés à Port-Bouet Adjoufou dans ledit ghetto afin d'interpeller le susmentionné.


Étant dans le ghetto, ils ont découvert deux autres "esclaves sexuelles". Il s'agit de PRECIOUS ENYICHE, 19 ans et ANDREW EVA, 22 ans, toutes deux Nigérianes de nationalité. PRECIOUS a déjà versé 800 000 FCFA sur 01 million à son " maître " avant d'être libre quand à EVA, elle exerce depuis deux ans en versant 3000 FCFA par jour.
Par ailleurs, au cours de son audition, le mis en cause a affirmé qu’il faisait prélever des poils du pubis, des ongles et des cheveux des victimes pour des pratiques de charlatanisme afin de les maintenir dans la peur pour ne pas être dénoncé par celles-ci.


Parallèlement à Prince Mentos O, la Brigade mondaine a aussi mis le grappin sur une autre proxénète dénommée ANNABEL JOHN, 27 ans. La Nigériane, prostituée et proxénète a acheté le 14 mai 2019, REJOYCE SOLOMON, 17 ans, Nigériane, à 300 000 FCFA avec le nommé SMOG actuellement recherché par les services de Police. Celle-ci doit travailler à son profit et lui verser la somme d'un million pour recouvrer sa liberté.


Depuis le 14 mai 2019, la victime à travaillé et à ce jour, elle a versé la somme de 200 000 FCFA sur un million à payer.
 Suite à une information anonyme, la Brigade Mondaine de la Préfecture de Police d'Abidjan s'est rendue à Adjamé bracodi le 02 juin 2019 à 10 heures dans un ghetto de prostituées pour interpeller la mise en cause. Elle sera déférée au Parquet du Plateau.



Articles les plus lus