Côte d'Ivoire : Des menaces proférées contre le procureur Adou Richard

Adou Richard dans le collimateur de certains internautes

Adou Richard dans le collimateur de certains internautes
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 07 juillet 2019 à 10:30 | mis à jour le 07 juillet 2019 à 10:52

Adou Richard était face à la presse, ce vendredi, pour faire le point sur les récentes décisions judiciaires à propos de deux militants du PDCI-RDA. Mais, certains internautes n'ont pas manqué de proférer des menaces contre le procureur de la République.

Adou Richard dans le collimateur de certains internautes

Depuis sa nomination à la tête du parquet d'Abidjan, Adou Richard a lancé des poursuites contre des citoyens ivoiriens. Mais eu égard aux nombreuses récriminations quant à l'orientation de ses poursuites contre des membres de l'opposition ivoirienne, le Procureur de la République s'évertue autant que faire se peut à expliquer les décisions de justice.

C'est dans cette optique qu'il était face à la presse, ce vendredi, pour donner des précisions sur l'explication de la condamnation à 20 ans de Noël Akossi-Bendjo et l'interpellation de Valentin Kouassi.

A propos de l'ancien Maire du Plateau, le procureur a déclaré : « Une mission de vérification et de contrôle initiée par les services du ministères de l’intérieur a constaté des irrégularités dans la gestion de la Mairie. »

Concernant le président de la JPDCI Urbaine, le procureur a indiqué : « Au cours d'un meeting animé le 23 juin 2019 dans le cadre de la tournée dite nationale de la mobilisation des troupes, Mr Kouassi Dibi Valentin avait appelé à un soulèvement des populations en cas de non réforme de la CEI. De tels propos incitant les populations à se dresser les unes contre les autres et contre les institutions sont dangereux pour l'ordre public. »

Malgré ces explications, des internautes ont trouvé le moyen de proférer des menaces contre le Procureur Richard Christophe Adou.

« Richard Adou, je crains pour toi en 2020. J'espère que tu as déjà trouvé le pays dans lequel tu vas t'exiler, car un individu nuisible aux Ivoiriens et à la Côte d'Ivoire comme toi, ne mérite pas d'être un procureur et encore moins de vivre en Côte d'Ivoire. Si après 2020, tu es encore en Côte d'Ivoire, je te parie que tu seras le premier que les Ivoiriens vont zigouiller », a déclaré un premier internaute.


Puis, il ajoute : « Adou Richard, tu te crois tout puissant aujourd'hui, au point de jeter tout le monde en prison sans motif valable. Mais demain en 2020, tu seras réduit à ta plus simple expression et on te mettra hors d'état de nuire aux Ivoiriens. »

Et un autre de renchérir : « M. Adou Richard, votre zèle et votre promptitude quand il s'agit de l'opposition me sidère. En matière de justice sociale, la justice procédurale et interactionnelle est nécessaire pour montrer aux yeux du peuple que nul n'est au-dessus des lois : pourquoi l'insulteuse dans l'affaire ibiêkissè et voleuse d'or n'a toujours pas été arrêtée ? Pourquoi des cadres du rdr impliqués dans des détournements ne sont pas eux, au moins, mis en examen ? Ces cancres qui ont versé de «sang» devant la résidence de Bédié, pourquoi ne sont-ils pas encore arrêtés ? »