Logo du FPI: Affi N'Guessan va-t-il traduire Gbagbo en justice?

Le nom et le logo du FPI ont été utilisés lors du meeting du Parc des sport contre l'avis d'Affi N'Guessan
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 15 septembre 2019 à 10:10 | mis à jour le 15 septembre 2019 à 10:20

Dans une déclaration produite le 11 septembre dernier, le FPI pro Affi N'Guessan mettait en garde les frondeurs du parti contre toute utilisation du logo du FPI. Mais les pro-Gbagbo ont ignoré les menaces du Député de Bongouanou lors du meeting conjoint PDCI-FPI qui s'est tenu ce samedi 14 septembre au parc des sports de Treichville.

Logo FPI: Les menaces d' Affi N'Guessan ignorées au meeting PDCI-FPI

Pro-Affi et Pro-Sangaré s'étaient livré une bataille fratricide pour le contrôle du Front populaire ivoirien. Eu égard à l'ampleur de cette bataille au sein de la famille des socialistes ivoiriens, l'affaire a été portée en justice, et la justice ivoirienne a tranché en faveur de Pascal Affi N'Guessan et ses proches. Aussi, il était formellement interdit au camp de feu Sangaré Aboudrahamane de faire usage du nom et du logo du parti.

Quelques velléités de réconciliations avaient été initiées pour recoller les deux morceaux du FPI. Mais le rendez-vous manqué entre Laurent Gbagbo et Pascal Affi N'Guessan, le 21 mars dernier, a fini par consommer le divorce entre les deux tendances. Le rapprochement entre Henri Konan Bédié et Laurent Gbagbo pour la formation d'une coalition PDCI-FPI.

Mais pour le meeting du samedi 14 septembre, Pascal Affi N'Guessan, par la voix de son Secrétaire Général et Porte-parole du parti, Issiaka Sangaré, a produit un communiqué dans lequel il met en garde contre l'utilisation du nom et du logo du FPI. "La Direction du FPI tient à rappeler qu'une décision de justice a reconnu la Présidence du parti à monsieur Pascal Affi N'Guessan. Il en est de même pour la propriété du logo dont l'usage pour les manifestations n'est concédé qu'au FPI", pouvait-on lire dans le communiqué des pro-Affi.

Cependant, ce Samedi au Parc des sports de Treichville, Simone Gbagbo, Assoa Adou et les militants du parti de Gbagbo arboraient fièrement des tenues à l'effigie de Laurent Gbagbo, le fondateur du FPI. Mais bien plus, le logo du FPI et le nom de ce parti de gauche étaient utilisés sans tenir compte de la sommation lancée par Affi N'Guessan et ses proches.

"Toute autre utilisation (du nom et logo du FPI) par des groupements ou groupes de personnes n'est donc que frauduleuse" lancée par le SG du FPI pour mettre en garde les Gbagbo ou Rien a été totalement ignorée.


Pascal Affi N'Guessan va-t-il traduire à nouveau l'autre tendance du Front populaire ivoirien en justice pour faire cesser cette fronde qui mine son parti ?

Même si la réponse affirmative se sous-tendait en pareille occurrence, passer à l'action serait totalement hasardeux pour le Lion du Moronou qui est de plus en plus isolé sur la scène politique ivoirienne.