Après le concert d'Ariel Sheney, Maria Mobil débarque à Bingerville

Maria Mobil et les Orphelins de Bingerville
Par Mael Espoir
Publié le 06 novembre 2019 à 08:30 | mis à jour le 06 novembre 2019 à 08:30

Maria Mobil a visité mardi l’orphelinat des Garçons de Bingerville où elle a offert de nombreux cadeaux à ces enfants vulnérables.

Maria Mobil: ''Je sais ce que ça fait de naître dans une famille qui n’a pas de moyens''

La bimbo togolaise, Maria Mobil, arrivée spécialement en Côte d'Ivoire pour le concert d'Ariel Sheney qui a eu lieu le samedi 2 novembre dernier, semble avoir été conquise par l'hospitalité légendaire des Ivoiriens.

Elle qui devait retourner aux États-Unis une fois le spectacle achevé, a dû prolonger son séjour à Abidjan afin de célébrer son anniversaire prévu le 12 novembre prochain à Abidjan, a-t-on appris.

Quoique fortement critiquée sur la toile après sa fracassante prestation lors du concert du Colonel Lôbôfouè, Maria Mobil n'entend pas s'attarder sur ces spéculations auxquelles elle doit certainement être habituée.

Elle a démontré qu'en plus d'être une véritable ''bête'' sur scène, elle a la main sur le coeur. Ce mardi 5 novembre 2019, Maria Mobil s'est rendue à l'orphelinat de garçons de Bingerville où elle a fait des dons constitués de sacs de riz, de packs alimentaires, de savons, d’huile et biens d'autres vivres et vivres.

Un geste fort apprécié par le personnel de cette structure mais également par les pensionnaires de l'orphélinat qui étaient très heureux de voir et de toucher la top modèle qui a interprété le rôle d'Amina dans le clip du talentueux artiste Ariel Sheney.


"C’est ma première fois de venir ici mais je suis sûre que ça ne sera pas la dernière fois. Je reviendrai vous voir encore. Même si je ne suis pas là, je vais faire ce que je peux pour vous. Tout ce que le directeur vous dit, écoutez. Parce que grâce à lui, vous allez évoluer dans la vie. Chaque fois que je serai en Afrique, je passerai vous voir et vous apporter des cadeaux", a déclaré Maria Mobil.

Puis d'ajouter: ''J'ai eu une enfance difficile et je sais ce que ça fait de naître dans une famille qui n’a pas de moyens. La bénédiction passe par les enfants. J'invite les uns et les autres à penser à ces cas”.