Yaya Touré prend une sévère décision contre son fils: Les raisons

Yaya Touré en Chine
Par Mael Espoir
Publié le 20 décembre 2019 à 09:00 | mis à jour le 22 juillet 2020 à 20:01

L'international ivoirien évoluant au Qingdao Huanghai en Chine, Yaya Touré, dans une interview accordée à un média européen a fait une déclaration assez surprenante.

Yaya Touré interdit le football à son fils

Le capitaine des Éléphants de Côte d'Ivoire, vainqueurs de la Can 2015, Yaya Touré, fait partie des meilleurs joueurs ivoiriens de l'histoire du football. Premier joueur ivoirien à avoir remporté la ligue européenne des champions avec le Fc Barcelone en 2009, il est également le seul joueur à avoir été distingué durant 4 années consécutives meilleur footballeur africain de l'année ( de 2011 à 2014).

Ayant également marqué son passage dans la Premier league anglaise avec Manchester City, le colosse milieu de terrain ivoirien qui évolue aujourd'hui au Qingdao Huanghai en Chine, est un modèle pour beaucoup de jeunes.

Cependant, l'ex pensionnaire de l'académie Mimosifcom, âgé de 36 qui envisage d'être entraîneur à la fin de sa carrière, a fait une déclaration assez surprenante. En effet, le joueur africain, né le 13 mai 1983, a affirmé avoir refusé que son fils joue au football. Et la raison que le champion donne à son choix est le racisme qui continue malheureusement de sévir dans le football en Europe.

"...Le racisme est quelque chose qui me fait mal tout le temps. Mon enfant veut jouer au football et veut devenir footballeur mais je lui ai dit: Non, tu ne peux pas faire ça...J'ai refusé de le laisser jouer au football. Pourquoi ? À cause de ce genre de choses", a déclaré le frère cadet de l'entraîneur adjoint de Leicester (Angleterre) Kolo Touré, dans une interview accordée à goal.


Depuis le début de la saison, plusieurs joueurs ont été visés par des chants racistes, notamment en Serie A, à l'image de Mario Balotelli, Franck Kessié et bien d'autres. Des situations qui ont poussé Yaya Touré à attaquer ouvertement la FIFA. ''Les gens de la FIFA se fichent de toute façon. Ils en parlent mais ça continue. Je n’ai pas envie de dire que je ne suis pas inquiet. Je suis inquiet. Ça me met en rogne », avait affirmé récemment le milieu de terrain ivoirien.




Articles les plus lus