Titrologie : Revue de la presse ivoirienne du 18 janvier 2020

Titrologie : Revue de la presse ivoirienne du 18 janvier 2020
Par K. Richard Kouassi
Publié le 18 janvier 2020 à 07:58 | mis à jour le 18 janvier 2020 à 08:47

La titrologie ou revue de la presse ivoirienne du samedi 18 janvier 2020 traite principalement de l'affaire Guillaume Soro. Les journaux ivoiriens ne manquent pas d'évoquer la lettre que Charles Blé Goudé a transmise au président du tribunal criminel depuis La Haye. Le dossier sur la nouvelle monnaie "Eco" est également à l'affiche.

Titrologie, la Cour de cassation se saisit de l'affaire Soro

"La Cour de cassation prend le dossier Soro en main", note le journal L'Inter , dans sa parution du samedi 20 janvier 2020. Le confrère nous apprend aussi qu'à l'approche de la présidentielle d'octobre 2020, "des religieux parlent aux hommes politiques ".

Pour sa part, Soir Info, écrit que "la Cour de cassation a pris une décision, hier", relativement aux poursuites judiciaires engagées contre le député de Ferké.

Ce média affiche à sa Une que "condamné par contumace, Blé Goudé s'attaque au tribunal criminel d'Abidjan et prépare quelque chose".

Dans sa titrologie, Le Nouveau Réveil, écrit que par rapport à la présidentielle 2020, "Mabri dribble encore Ouattara". Le journal proche du Parti démocratique de Côte d'Ivoire (PDCI) d'Henri Konan Bédié nous informe que "malade, le colonel Jah Gao" a été "évacué en France".

Dans les colonnes de ce tabloïd, les lecteurs apprendront que des villages ont été rasés à Méagui et des tonnes de cacao ont été volées dans le cadre du déguerpissement de la forêt classée de Rapides-Grah.

Le Matin, revient sur le départ de cadres du PDCI en direction du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Il précise que Daniel Kablan Duncan, Ahoussou Kouadio Jeannot, Patrick Achi, Aka Aouélé et autres "hantent le PDCI et Guikahué".

À propos de la reprise du dialogue entre le gouvernement et l'opposition, Kobenan Kouassi Adjoumani "espère que pour une fois, la démarche de l'opposition est sincère", rapporte le journal.


Pour sa part, Le Temps, croit savoir que pour l'ouverture du procès de Guillaume Soro, l'ex-président de l'Assemblée nationale a fait appel à un "commando de 7 avocats".

Le journal de l'opposition fait également cas de la nouvelle monnaie "Eco". Il renseigne que "déjà 6 pays ouest-africains disent non à Emmanuel Macron".