RHDP : Les raisons d'un clash inévitable entre Amadou Gon et Bictogo

Amadou Gon et Bictogo mettent le RHDP en danger ?
Par K. Richard Kouassi
Publié le 08 janvier 2020 à 16:20 | mis à jour le 08 janvier 2020 à 16:24

Au sein du RHDP (Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix), la coalition au pouvoir, le choix d'Amadou Gon Coulibaly pour succéder à Alassane Ouattara à la tête du pays en 2020 passe mal. Parmi les principaux opposants à cette option du président ivoirien, figure en bonne place Adama Bictogo. L'homme d'affaires a déjà exprimé sa désapprobation au chef de l'État. Excédé par le désaccord de l'ex-ministre de l'Intégration a décidé de durcir le ton contre le patron de SNEDAI.

Amadou Gon et Bictogo mettent le RHDP en danger ?

La question d'un 3e mandat d'Alassane continue de demeurer au coeur de la vie politique en Côte d'Ivoire. Des informations avancent que le président ivoirien n'entend pas rempiler en ce qui concerne la présidentielle d'octobre 2020. Le patron du RHDP aurait même choisi la personnalité devant lui succéder. Son choix se serait porté sur Amadou Gon Coulibaly.

Et c'est justement là que le bât blesse. En effet, autour d'Alassane Ouattara, des voix s'élèvent pour protester contre la candidature du Premier ministre au nom du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie. Les adversaires du chef du gouvernement lui reprochent son manque de popularité et son absence de charisme. Adama Bictogo partage l'avis des détracteurs de l'ancien secrétaire général de la présidence de la République.

Déjà en octobre 2019, Adama Bictogo avait soulevé la question en faisant remarquer qu'Amadou Gon Coulibaly n'avait pas les potentialités requises pour porter le RHDP à la victoire lors de la présidentielle d'octobre 2020. À l'approche de cette importante échéance électorale, le directeur exécutif des houphouëtistes continue de s'opposer au choix du ministre du Budget et du Portefeuille de l'État.


Il a exprimé récemment ses doutes à Alassane Ouattara. Il n'en fallait pas plus pour susciter la colère du Premier ministre. Comme le rapporte La Lettre du Continent dans son numéro 815, Amadou Gon a obligé le ministre Amédé Kouakou en charge de l'Équipement et de l'Entretien routier à retirer un marché de BTP à l'une des entreprises d'Adama Bictogo sous peine de limogeage. Jusqu'où ira cette affaire qui risque de faire mal au RHDP ?



Facebook
Twitter
email
Whatsapp