Abobo : Des braqueurs de supermarché neutralisés par la police

Le commissaire Tiegnon et ses hommes frappent un grand coup

Abobo : Deux braqueurs de supermarché neutralisés par la police
Par K. Richard Kouassi
Publié le 11 février 2020 à 13:46 | mis à jour le 11 février 2020 à 15:15

Les nommés Bakayoko Mory et Kouakou N'goran ne séviront plus dans la commune d' Abobo. Ces deux délinquants, qui avaient braqué une supérette dans la nuit du lundi 10 au mardi 11 février 2020, viennent d'être interpellés par les hommes du commissaire Tiegnon. Ils ont été cueillis quelques heures quelques heures après leur forfait.

Fin de parcours pour deux braqueurs à Abobo

Dans la nuit du lundi 10 au mardi 11 février 2020, Bakayoko Mory, 36 ans, se présentant comme commerçant ou apporteur d'affaires et Kouakou N'goran, âgé de 42 ans, ont décidé de mettre à exécution le plan de braquage d'une supérette située à Abobo, précisément au quartier Abobo Té. Selon les informations fournies par la plateforme Sentinelle Minos, ils sont arrivés sur les lieux aux environs de 4 heures du matin, à bord d'une voiture de marque Peugeot de type 406 de couleur grise.

C'est avec tristesse qu'au lever du jour, le propriétaire de la supérette découvre que les malfrats ont tout emporté. Désemparé, il se rend au commissariat du 34e arrondissement afin déclarer le cambriolage de son commerce et porter plainte. Le commissaire Tiegnon échange avec la victime et décide de se rendre sur les lieux pour constater le vol.

Il ouvre une enquête pour retrouver les auteurs de ce cambriolage. Fort heureusement, les recherches se montrent fructueuses et le véhicule ayant servi au braquage est retrouvé dans une ruelle à Abobo Té. En fait, il a été abandonné par les malfrats. Les enquêtes vont permettre de mettre la main sur Bakayoko Mory qui a été cueilli par la police à son domicile à Cocody Angré les Aracades. Une partie du butin a été retrouvée au domicile du gangster.

Les policiers ont découvert un coffre-fort, des arrache-clous, un marteau, des tournevis, des cartons de parfum de valeur, quatre clés de contact de grosses cylindrées, des cartons de décodeur, des cartons d’amortisseurs de Mercedes, une machine perceuse de mur en béton, des gris -gris, de fausses plaques d'immatriculation de véhicules. Le scélérat avait en possession des bouteilles d'eau devant lui permettre d'être invisible lors du vol.

Aux mains de la police, Bakayoko Mory ne fait pas de difficulté pour conduire les enquêteurs sur les traces de son acolyte Kouakou N'goran. Ce dernier a été appréhendé dans un restaurant à Angré Mahou. Bolou Ahoussi Hilaire, 41 ans, maintenancier informatique, qui devait acheter tous les objets volés, ne cessait d'appeler les voleurs, car ils avaient un rendez-vous.


Malheureusement pour le recéleur, il a été pris à Angré Petro Ivoire, aux alentours de 20 heures. Les trois malfrats ont avoué avoir attaqué plusieurs domiciles, commerces, cybers et accessoires de véhicules.