Cocody-Cité Allabra: Le domicile du journaliste Bamba Alex détruit

Des travaux d’assainissement emportent une partie du domicile du journaliste Bamba Alex Souleymane
Par David Yala
Publié le 18 mars 2020 à 16:36 | mis à jour le 18 mars 2020 à 16:46

La résidence de Bamba Alex Souleymane, homme des médias et membre de la Direction exécutive adjointe du RHDP (parti au pouvoir) en charge de la Communication, a subi un gros préjudice lundi 16 mars 2020, au cours d'une opération des agents de l’Office national de l’Assainissement et du Drainage (ONAD).

Cocody-Cité Allabra: Des travaux d’assainissement emportent une partie du domicile du journaliste Bamba Alex Souleymane

Des Travaux de construction et de réhabilitation d’ouvrages de drainage dans les communes d’Abidjan sont en cours depuis quelques mois. Dans le but de lutter contre les inondations et garantir la fluidité routière pendant la saison des pluies, des bassins tampons et des ouvrages annexes (Dalots et canaux) sont en construction partout à Abidjan, dans certains endroits jugés sensibles.

Ces travaux qui entrent dans le cadre du Projet d'Assainissement et de la Résilience Urbaine (PARU) en vue d'améliorer la résilience urbaine aux risques d’inondation, à l’insuffisance d’assainissement ainsi qu’à la situation d’insalubrité, ne sont pas toujours sans conséquences pour les riverains. A Cocody Riviera II, plus précisément dans la Cité Allabra où il s’est bâtie une résidence il y a environ trente années, le journaliste Bamba Alex Souleymane, a vu une bonne partie de son domicile acquis en 1992 avec l’entreprise SCI SCAR, être détruite par des travaux effectués par l’ONAD.


Selon des estimations, le préjudice causé par les dégâts, peut être évalué à plus de 35 millions FCFA. « J’ai mal; j’ai honte; je suis choqué », a déclaré Bamba Alex Souleymane joint au téléphone par Afrique-sur7. Président Directeur General du Cabinet Dunuya Communication, celui qu'on appelle affectueusement BAS, dénonce un ''acharnement des agents de l'ONAD qui ont outrepassé leurs prérogatives en livrant ma famille et moi à l'insécurité et à une sorte d'humiliation’’. Nous y reviendrons!