Max Gradel s'explique: "A l'INJS, il y avait un scandale pas possible"

Max Gradel
Par Mael Espoir
Publié le 27 mars 2020 à 08:32 | mis à jour le 27 mars 2020 à 08:32

Accusé par de nombreux internautes d'avoir refusé d'être placé en quarantaine dès son arrivée à Abidjan, l'international ivoirien Max Gradel s'est finalement exprimé sur cette polémique qui enflamme la toile dépuis quelques jours.

Max Gradel: ''Les gens disent que j’ai refusé de me soumettre au test...c'est faux ''

L'international ivoirien évoluant à Toulouse Fc, Max Gradel est au coeur d'un scandale qui alimente la toile depuis quelques jours.

Il est accusé par de nombreux internautes ivoiriens d'avoir refusé d'être placé en quarantaine dès son arrivée à Abidjan le 17 mars dernier en provenance de la France.

Longtemps resté silencieux face à tout ce qui se racontait sur lui, le champion d'Afrique 2015 a finalement décidé de dire sa part de verité.

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, le capitaine de Toulouse Fc a donné sa version des faits dans les moindres détails

''Mon nom a été cité dans une vidéo, comme quoi, j’ai refusé de me soumettre au test. Ce qui est faux. Ce jour-là, je suis arrivé à 18 heures à Abidjan. De 18 heures jusqu’à minuit, j’étais à l’aéroport. Quand j’ai fini à l’aéroport, je me suis rendu à l’INJS…Arrivé là-bas, il y avait déjà un scandale pas possible. C’est ainsi qu’on nous a demandé de rentrer chez nous, qu’il y a des médecins qui allaient nous contacter dans les jours qui allaient suivre. C’est ainsi que je suis rentré chez moi", a soutenu le talentueux footballeur ivoirien.

Avant d'ajouter: ''Maintenant, qui a fait quoi derrière, qui a dit quoi, ce n’est pas mon problème. On m’a autorisé à rentrer, je suis rentré. Quelques jours plus tard, les médecins nous ont contactés. Je suis allé faire mon test à l’INJS, j’ai fait ce que j’avais à faire. Je suis rentré chez moi. Tout cet acharnement derrière, qui a fait quoi, pourquoi…ça ne sert à rien. Il faut arrêter de créer des histoires pour rien. Voilà ce que j’avais à dire sur ce sujet-là. J’espère avoir été clair sur ce sujet », a expliqué Max Gradel.


L'international ivoirien est également revenu sur les propos qui lui avaient été attribués, dans lesquels il justifiait ''son refus de mise en quarantaine'' par le fait qu'il voulait voir sa famille.

''Il y a des personnes aujourd’hui, qui profitent de la situation pour divulguer de fausses informations, des fake news. Je ne sais pas ce que vous gagnez en faisant cela. Ça ne sert à rien, il faut arrêter. Parce qu’en ce moment, on est dans une situation très fragile. Ce n’est pas le moment de faire ce genre de choses. Et puis, dites-moi, vous qui vous comportez ainsi, qu’est-ce que ça vous apporte ? J’ai même vu une photo que j’ai prise dans un super marché en France, il y a 3 ans. J’ai même vu quelqu’un la poster maintenant en disant que Max Gradel est en train de faire ses courses dans un supermarché, malgré la mise en quarantaine. Mais c’est méchant de faire cela, parce que vous salissez l’image des gens gratuitement comme ça", a expliqué l'attaquant des Eléphants de Côte d'Ivoire.




Articles les plus lus