Album de Yodé et Siro : Souleymane Kamagaté très inquiet...

L'Homme Saga juge l'album de Yodé et Siro
Par K. Richard Kouassi
Publié le 04 juillet 2020 à 20:21 | mis à jour le 04 juillet 2020 à 20:34

Le sixième album de Yodé et Siro, Héritage, est sur le marché discographique depuis le vendredi 3 juillet 2020. Seulement un jour après leur retour, les deux chanteurs défraient la chronique avec la chanson On dit quoi ?. Ce titre a provoqué un véritable séisme sur la toile. Souleymane Kamagaté, plus connu sous le nom L'Homme Saga, a quelques appréhensions sur la dernière trouvaille des zougloumen.

L'Homme Saga juge l'album de Yodé et Siro

Yodé et Siro ont sonné leur retour après douze ans d'absence de la scène musicale avec l'album Héritage sous les bras. Les deux compagnons offrent treize titres aux mélomanes. Cependant, la chanson "On dit quoi ?" a créé un énorme buzz sur les réseaux sociaux.

Dans cette composition, Yodé et Siro critiquent ouvertement la gouvernance d'Alassane Ouattara et du Rassemblement des houphouëtistes pour la démocratie et la paix (RHDP). Les enfants de Gbatanikro lance de véritables piques au président ivoirien. Cela a suscité de vives réactions sur la toile.

Souleymane Kamagaté dit L'Homme Saga a livré ses impressions après avoir écouté l'album. "J’ai reçu mes CD, j’aime tous les titres. La seule partie qui me dérange "faisons attention à un peuple qui ne parle plus parce que quand ça va chauffer y'a plus clôture pour sauter" ça donne l’impression que nos artistes veulent inciter le peuple à descendre dans la rue. Je peux me tromper", a écrit l'époux de Bamba Ami Sarah sur sa page Facebook.

L'ancien candidat à la municipale de Cocody poursuit pour ajouter que Yodé et Siro "sont des artistes engagés neutres, normalement, ils doivent critiquer afin que nos dirigeants améliorent leur gouvernance, c’est leur rôle, on ne doit pas sentir à travers leurs chansons qu’ils souhaitent le départ du gouvernement en place".


Bien avant Kamagaté Souleymane, Doumbia Major, un ancien membre de la FESCI, proche du RHDP, a demandé au gouvernement d'attaquer les zougloumen en justice pour diffamation.