Injures à Ouattara: Skelly condamné à 12 mois de prison mais libre

Injures à Ouattara: Skelly condamné à 12 mois de prison mais libre
Par Mael Espoir
Publié le 14 août 2020 à 10:17 | mis à jour le 14 août 2020 à 10:17

Incarcéré depuis le 3 août pour offense au chef de l’Etat, Alassane Ouattara, l’artiste Couper décaler, Skelly, a finalement été libéré.

Skelly désormais libre

Dans une vidéo publiée sur les réseaux sociaux, Skelly a tenu des propos injurieux à l’encontre du Chef de l’Etat, Alassane Ouattara, au sujet de sa candidature à l’élection présidentielle d’octobre 2020.

''Dites à monsieur (Ouattara) d’éviter le troisième ou le quatrième mandat. A 80 ans, tu dois chercher comment rentrer au Paradis. Le vieux, tu es un c.… et tu resteras un c...", avait soutenu L’Oiseau de Dieu.

Arrêté le dimanche 2 août à Bouaké où il s'est retranché depuis quelques mois et après deux nuits passées en cellule, Skelly avait été déféré dans la matinée du mardi 4 août. Sa détention a poussé plusieurs autres artistes à plaider sa remise en liberté auprès des autorités.

Parmi ces artistes, le lead vocal du groupe Magic System, Traoré Salif dit Asalfo, qui, lors d’une rencontre entre une délégation d’acteurs culturels et le Premier ministre Hamed Bakayoko, a présenté des excuses pour les propos désobligeants tenus par Skelly.

«Nous avons, au nom des acteurs culturels, présenté nos excuses au Premier ministre pour les traduire au Président de la République et demandé sa clémence afin qu’il soit libéré...Nous espérons que cela aboutira », avait déclaré A’Salfo, à la sortie de l’audience qui a eu lieu le samedi 8 août 2020.


Cette médiation a porté ses fruits puisque l’artiste a finalement été libéré après un procès qui s’est tenu jeudi 13 août à Bouaké. Skelly a, en effet, été condamné à une peine de 12 mois avec sursis, assortie d’une amende de 200000 Fcfa, rapportent plusieurs sources proches de l’artiste.




Articles les plus lus