Une servante vole 17 millions de F CFA : Comment elle a été piégée

Une servante voleuse aux mains de la police à Abobo
Par K. Richard Kouassi
Publié le 24 août 2020 à 12:01 | mis à jour le 24 août 2020 à 12:35

Dans la commune d'Abobo, une servante a fait couler des sueurs froides à son employeur. La fille de ménage, dont l'identité n'a pas été révélée par les services de la police nationale, s'était volatilisée avec le coffre-fort de l'opérateur économique qui venait de louer ses services il y a trois mois. La jeune dame avait pris la poudre d'escampette avec la bagatelle de 17 200 000 francs CFA. Fort heureusement, les hommes du commissaire Tiegnon du commissariat du 34e arrondissement ont pu mettre la main sur la voleuse.

Une servante voleuse aux mains de la police à Abobo

À Abobo, un opérateur économique a failli tout perdre par la faute d'une servante malhonnête. En effet, cet homme sent le besoin d'employer une fille de ménage qui s'occupera des travaux domestiques de son domicile. Cela fait trois mois qu'il a accueilli chez lui une jeune dame en qualité de servante. Tout se passe bien jusqu'à ce que l'employée de maison décide de faire découvrir sa véritable personnalité. Il y a quelques jours, la demoiselle attend que son employeur marque un moment d'inattention et s'empare d'une clé donnant accès à une chambre dont l'entrée lui est formellement interdite. La boniche sait bien ce qu'elle fait. Selon la Direction générale de la Police nationale qui relaie l'information, elle attend patiemment avant d'entrer en action.

Dans la soirée du jeudi 20 août 2020, le maitre des lieux est absent. La servante se glisse dans la pièce et tombe sur le coffre-fort de l'opérateur économique. Notre source indique que la clé de la caisse se trouve devant l'indélicate employée de maison.

La servante se dit sans doute que les dieux sont avec elle. Elle ouvre le coffre et met la main sur la somme de 17 200 000 francs CFA. Comme une vraie professionnelle, la voleuse emporte la caméra de surveillance puis l'abandonne dans une poubelle. Pour rester injoignable, la jeune dame casse sa puce téléphonique.


De retour à la maison, l'opérateur économique tombe des nues. La servante et son coffre-fort contenant une forte somme d'argent ont disparu. Il est 21 heures. L'homme fonce au commissariat du 34e arrondissement pour porter plainte. Le commissaire Tiegnon ouvre immédiatement une enquête qui porte très vite des fruits. La servante est débusquée à Abobo derrière rails. Elle avait en sa possession 8 500 000 francs CFA. La somme de 6 500 000 francs CFA a été retrouvée dans les ustensiles de la maison. Le propriétaire du coffre-fort est donc entré en possession de 15 000 000 francs CFA. La mauvaise servante a été conduite devant le parquet où elle devra répondre de ses actes.




Articles les plus lus