Fif: Après Sam Etiassé, Idriss Diallo met la pression sur la FIFA

FIF : Idriss Diallo charge la FIFA
Par Mael Espoir
Publié le 17 septembre 2020 à 18:41 | mis à jour le 17 septembre 2020 à 18:44

Quelques jours après le courrier de Sam Etiassé, directeur exécutif de la FIF, à la FIFA, Idriss Diallo, candidat à l'élection du président de la Fédération ivoirienne de Football a écrit à lui aussi écrit à l’institution mondiale.

Suspension du processus électoral à la FIF : Idriss Diallo s'adresse à la FIFA

Le processus électoral devant aboutir à l'élection du successeur de Sidy Diallo au poste de président de la Fédération ivoirienne de football ( FIF) a été suspendu depuis le 28 août dernier par la Fédération internationale de football association (FIFA). L’instance mondiale a décidé d'auditionner les principaux acteurs impliqués dans ledit processus pour faire la lumière sur ce qui s’apparente à de l’exclusion de certains candidats, Didier Drogba plus précisément.

Cependant, force est de constater que les fameuses auditions n'ont toujours pas débuté. "On attend que la FIFA nous interroge. Non, non, on ne m’a pas appelé. On ne m’a toujours pas appelé. On ne m’a toujours pas interrogé... J’ai demandé aux autres aussi, je crois qu’ils n’ont interrogé personne", a récemment confié le président de la Commission électorale, René Diby, à Linfodrome.

Cette longue attente semble exaspérer d’autres acteurs du football ivoirien. Le lundi 14 septembre, le directeur exécutif de la FIF, dans un communiqué, a exhorté la FIFA à lever la suspension dudit processus. "La FIF suggère la levée de la suspension décidée par la FIFA afin que le processus électoral se poursuive et que la commission de recours ainsi saisie puisse statuer d’autant plus que ce blocage pénalise tout le football ivoirien", peut-on lire dans le communiqué publié par Sam Etiassé.

Yacine Idriss Diallo demande une reprise du processus

Quelques jours après cette déclaration de Sam Etiassé, c'est au tour de Yacine Idriss Diallo, candidat à l'élection du président de la Fédération Ivoirienne de Football d'interpeller la FIFA à travers un communiqué.


Il a en effet souhaité que la FIFA mette tout en œuvre pour que l’Assemblée générale élective se déroule dans les semaines qui viennent, dans le respect des dispositions statutaires de la FIF et de la FIFA. « Cela est encore possible et c’est là l’intérêt supérieur du football en Côte d’Ivoire », soutient le bras droit de Jacques Anouma, tout en invitant la FIFA à établir un calendrier de reprise du processus électoral.




Articles les plus lus