Processus électoral: Des observateurs américains débarquent à Abidjan

Processus électoral : Des observateurs américains présents,  à Abidjan
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 01 octobre 2020 à 21:16 | mis à jour le 01 octobre 2020 à 21:16

Une mission d'observateurs américains du processus électoral ivoirien, ont été présentés, mercredi 30 septembre 2020, a Mamadou Koné, le président du Conseil constitutionnel.

Processus électoral: Une mission d'observation américaine présente à Abidjan

Mamadou Koné, président du Conseil Constitutionnel ivoirien, a reçu, mercredi 30 septembre 2020, une mission indépendante d’observateurs américains du processus électoral ivoirien. La délégation conduite par Sir Richard Bell, ambassadeur des États-Unis d’ Amérique en Côte d’Ivoire, aura pour mission de s'enquérir du processus électoral en cours en Côte d’Ivoire, marqué par de profondes divergences entre le régime du président Alassane Ouattara et l’opposition politique menée par Henri Konan Bédié, le président du Parti démocratique de Côte d’Ivoire.

« Je suis venu rencontrer le président du Conseil constitutionnel pour lui présenter une équipe qui est une mission indépendante d’observateurs du processus électoral », a déclaré l'officiel américain à l’issue de son entretien avec le président du Conseil Constitutionnel ivoirien.

Dans sa déclaration, l’ambassadeur américain n’a pas omis de préciser que ces deux structures aux processus électoraux, mandatés par le pays de l’oncle Sam, auront une mission «indépendante».

« Élection Institute for Sustainable Democracy in Africa (EISA) et Carter Center sont des structures qui ont beaucoup d’expérience en matière d’observation électorale financée par le gouvernement américain, mais ils sont une mission indépendante », a-t-il précisé.

La Côte d’Ivoire s’est de nouveau engouffrée dans une spirale de violence en raison de divergences profondes observées entre pouvoir et opposition sur la conduite du processus électoral.


En plus de la candidature du président Alassane Ouattara qu’ils jugent illégale, Henri Konan Bédié et ses pairs de l’opposition, récusent la composition de la Commission électorale indépendante (CEI), mais également le Conseil constitutionnel, après l'invalidation des candidatures de certains ténors de la vie politique ivoirienne.

L'opposition refuse de prendre part à un scrutin organisé par des institutions "largement inféodées" au parti au pouvoir. Lors d’une conférence de presse organisée, mercredi au siège du Front populaire ivoirien, les derniers représentants de l’opposition, notamment Alain Dogou de l’ AFD et Yapi Yapo de la LMP, ont suspendu leurs participations de toutes les activités au sein de la Commission centrale de la CEI. Idem pour les représentants de l’opposition au niveau des CEI locales.




Articles les plus lus