Gnamien Konan implore Ouattara : "La paix dépend de vous"

Gnamien Konan envoie un message à Ouattara
Par K. Richard Kouassi
Publié le 27 octobre 2020 à 17:34 | mis à jour le 27 octobre 2020 à 17:34

Gnamien Konan est persuadé que devant la violence observée en Côte d'Ivoire, Alassane Ouattara a encore les clés pour ramener le calme et la paix dans le pays. Dans une publication sur sa page Facebook, l'opposant ivoirien a laissé un message au chef de l'Etat.

Gnamien Konan implore Ouattara pour la Côte d'Ivoire

Ci-dessous le message de Gnamien Konan à Alassane Ouattara :

"Et si nous échangions la victoire pour la paix ? Cette question s’adresse aujourd’hui à chacune et à chacun d’entre nous.

Tous les jours que Dieu fait, dans ma petite tête, je cherche la réponse : comment faire gagner la Côte d’Ivoire en évitant de verser le sang ?

Monsieur le président de la République, la paix dépend de vous. La guerre aussi. Et je ne sais pas, je l’avoue, laquelle des deux vous avez choisie. Mais je ne peux en aucun cas, imaginer que vous avez choisi la guerre. Donc je pense que vous avez choisi la paix, comme l’immense majorité de vos compatriotes.

Alors, je vous propose de REPORTER CETTE ÉLECTION DE TROIS MOIS ET D’ENTAMER AUSSITÔT, vous-même, avec l’ensemble de l’opposition ou des candidats ayant versé la caution, des DISCUSSIONS pour une élection vraiment INCLUSIVE et TRANSPARENTE.

Bien entendu, une discussion ou une négociation suppose que personne ne peut tout avoir. Le temps presse, et c’est vous qui détenez le bouton de l’affrontement général. N’appuyez pas dessus pour l’amour du ciel.

C’est encore vous qui détenez celui de la paix. APPUYEZ !

Et vous entendrez autour de vous de grands soupirs de soulagement.

Moi, je suis prêt à renoncer à toute ambition politique si vous le faites.

Tout ce qui m’anime, c’est la fin du sang qui coule.

Ceux qui sont tués veulent que d’autres aussi, comme eux, soient tués. Nous sommes dans cette malédiction karmique depuis 20 ans. Notre premier devoir est de mettre fin à ce cycle infernal.


Vous tenez à votre aura et à votre place dans l’histoire, j’en suis convaincu.

Moi, je cherche Dieu. Tout ce que j’ai eu pour l’instant, c’est la conviction que nous ne sommes pas sur terre pour nous-mêmes, mais pour participer à la réalisation de la volonté de Dieu, à savoir construire le paradis sur terre.

Je prie pour que ce message vous parvienne et touche votre cœur.

Merci pour tout ce que vous avez fait et ferez encore pour la paix ".

Gnamien Konan, votre ex humble collaborateur.




Articles les plus lus