Sous le feu des critiques, la police secourt un homme en détresse

Quand la police nationale active sa fibre humanitaire...
Par Dreyfus polichinelle
Publié le 05 novembre 2020 à 11:22 | mis à jour le 05 novembre 2020 à 11:25

Alors que la police est en première ligne dans ce bras de fer entre pouvoir et opposition à la suite de la présidentielle 2020, les hommes de Youssouf Kouyaté ont décidé de montrer une autre image d'eux.

Quand la police nationale active sa fibre humanitaire...

La Côte d'Ivoire traverse à nouveau une zone de turbulences consécutive à la réélection contestée d'Alassane Ouattara à un 3e mandat. Henri Konan Bédié, chef de file de l'opposition a d'ailleurs été porté à la tête d'un Conseil national de transition, qui s'apprête à mettre en place un gouvernement.

La conférence de presse devant annoncer ce gouvernement du CNT a été empêchée par une descente musclée de CRS1 et de GMI, deux unités d'intervention de la police nationale, à la résidence de Bédié.

Outre les critiques qui fusent çà et là à son sujet, les policiers ivoiriens continuent pourtant de remplir leurs missions régaliennes de protection des personnes et des biens, et d'assurer le maintien de l'ordre public en cette période très sensible de tensions politiques.

C'est dans cette dynamique que le service de communication de la police a publié des images de la « présence rassurante des policiers » à Daloa pour permettre « populations de vaquer à leurs occupations quotidiennes ».


À Yopougon, la plus grande commune de Côte d'Ivoire, la police a également marqué sa présence sur le terrain en faisant de « l'assistance à personne en danger » l’une de ses « grandes priorités en matière de sécurisation des personnes et de leurs biens ».

« La promptitude de la police du 38 ème arrondissement de Yopougon a permis de secourir un individu avant l'arrivée des sapeurs pompiers », rapporte la plateforme Facebook de ces autorités sécuritaires.




Articles les plus lus