Makosso défie les forces mystiques du Bénin : Ce qui lui arrive

Kmal Radji menace le général Camille Makosso
Par K. Richard Kouassi
Publié le 17 novembre 2020 à 13:25 | mis à jour le 17 novembre 2020 à 18:07

Le général Camille Makosso serait-il en danger ? Après avoir annoncé son arrivée au Bénin pour une "démonstration de puissance" entre lui et les forces mystiques béninoises, le "père de la marmaille" a reçu de sérieuses menaces. Le pasteur ivoirien osera-t-il passer outre ces avertissements ?

Kmal Radji menace le général Camille Makosso: "Ton cirque sera bien le dernier que tu essayeras"

Dans une publication sur les réseaux sociaux, le général Camille Makosso a laissé entendre que "si le Bénin avait un véritable pouvoir, il serait la première puissance en Afrique". Le pasteur ivoirien a poursuivi en annonçant son arrivée au pays de feu Mathieu Kerekou pour défier les forces mystiques béninoises. "À cause des préjugés, des milliers de pasteurs refusent d'aller au Bénin (...) Dites aux féticheurs et aux sorciers du Bénin que le général de Dieu arrive pour annoncer leur mort", a écrit Makosso.

Ces propos de celui qui se fait appeler le "père de la marmaille" ont irrité Kmal Radji, un slameur béninois. "Cher frère africain appelé GÉNÉRAL MAKOSSO. Il serait extraordinaire qu’en ce moment tu sois africain et surtout ivoirien. Mais les gens de ton espèce à part être de nationalité spirituelle des gens qui asservissent votre racine spirituelle, vous n’entendez aucune raison. Le Bénin n’a pas besoin de tes prières ! Va en prière pour la Côte d’Ivoire en ce moment plus que jamais", a répondu le jeune artiste.

Kmal Radji a tenu à rappeler que le Bénin "est le réservoir des valeurs africaines", le "seul pays que la bêtise de l’aliénation n’a pas encore complètement atteint". "Nous avons défini la paix religieuse avec les autres sans renier notre héritage culturel contrairement à vous qui avez tôt fait de singer l’homme blanc et ses valeurs.

"Vois-tu l’énergie des pères de nos pères ne saurait être bafouée à la bêtise de ton business. Vois-tu dans ce pays, il y a encore des hommes et des femmes qui respectent le sacré. UN SACRÉ AFRICAIN. Propre à nous ! Tu es un frère africain voilà pourquoi nous ne saurions t’interdire la terre africaine comme certains de vos leaders l’interdisent aux autres. Mais de grâce, respecte nos valeurs, respecte le sacré qui est NOUS. Sinon ton cirque sera bien le dernier que tu essayeras. Ici au Bénin, nous pouvons t’enseigner le respect", a martelé Kmal Radji qui a demandé à Makosso de prendre garde à ses propos.


"Ne viens pas insulter ce qui est notre identité au nom de ton business. De l’argent papier. La sorcellerie, les fétiches quelles insultes ! Le mysticisme dont tu fais part, toutes ces choses sont la création de tes fantasmes comme tes croyances dans le Diable. Et toi plus que tout est mystificateur, obscurantiste. Le diable nous ne le connaissons pas; voilà pourquoi nous n’aurons aucun mal à ne pas nous laisser insulter. J’espère avoir été assez poli", a conclu le jeune Béninois. Il reste à savoir si malgré ces menaces, Makosso maintiendra son déplacement au Bénin.




Articles les plus lus