Violences électorales: Les évêques exigent une enquête indépendante

violences électorales : Ce que les évêques catholiques (CICI) recommandent à Ouattara
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 22 novembre 2020 à 00:08 | mis à jour le 22 novembre 2020 à 00:08

La conférence des évêques catholiques est sortie de son silence suite aux tragiques évènements qui ont émaillé le scrutin présidentiel du samedi 31 octobre 2020.

Les évêques catholiques: "Les auteurs de ces crimes doivent être recherchés"

Au moins 85 morts, des centaines de blessés et d’importants dégâts matériels. C’est le triste bilan des violences électorales survenues en Côte d’Ivoire à la suite de la candidature du président Alassane Ouattara à un troisième mandat.

"Nous nous indignons et nous condamnons fermement toutes les violences de tous les camps politiques, notamment de ceux qui ont armé et encouragé des jeunes dans le but funeste de massacrer d’autres jeunes", a réagi Mgr Ignace Bessi, président des évêques catholiques de Côte d’Ivoire.

Ces hommes d'Église jugent "inadmissible" qu’au 21ème siècle, l’on assiste à des chasses-à-l’homme « à la machette, au gourdin et au fusil, pour ôter la vie à son semblable ».

La Conférence des évêques catholiques, souhaite la mise en place d’une Commission d’enquête indépendante en vue de situer les responsabilités des auteurs de ces atrocités.


« Les auteurs de ces crimes doivent être recherchés afin qu’ils répondent de leurs actes devant une justice impartiale. Il serait bon de recourir aux services d’une commission d’enquête indépendante. », ont-ils recommandé.




Articles les plus lus