L' Algérie refuse toute normalisation de ses relations avec Israël

Algerie  : Ce que des députés algériens préparent contre  Israël
Par Jean Kelly Kouassi
Publié le 13 janvier 2021 à 22:32 | mis à jour le 13 janvier 2021 à 22:32

En Algérie, des députés ont introduit, le 7 janvier dernier au niveau du Parlement, un projet de loi portant criminalisation de la normalisation avec l' Etat israélien, apprend-on d'un média local.

Algérie : Comment des députés veulent "criminaliser " la normalisation des relations du pays avec Israël

« Cette initiative vise à renforcer et à unifier le front intérieur qui s’attache au rejet de toutes les formes d’occupation et d’agression », rapporte Algérie Focus. Selon le média, les initiateurs entendent, à travers ce projet de loi, consolider la position historique de l’ Algérie vis-à-vis de la question palestinienne.

Il s’agira donc de prendre des dispositions qui interdisent tout contact ou relation avec l’ État hébreux. Il « interdit d’ouvrir des bureaux de représentation de toute nature et à tout niveau avec l’entité sioniste, directement ou indirectement ».

Le projet interdirait également tout accord entre les individus, qu’il soit direct ou indirect. Il est également interdit aux Algériens de participer à des activités avec Israël.

Les internautes algériens et les utilisateurs des moyens de communication électroniques sont « interdits de conclure des accords ou des contrats avec des sites et services électroniques établis ou affiliés à l’entité sioniste, ou des entreprises complices et soutenant l’occupation ».

Le projet de loi inclut également une motion de censure. Le texte projette de bloquer l’accès aux sites internets israéliens. L’Algérie, faut-il le rappeler, est l’un des pays du monde musulman les plus engagés dans la défense de la cause palestinienne.


L’Algérie ne se contente pas de soutenir la Palestine, elle a également participé à deux guerres ayant opposé des pays arabes à Israël.






Articles les plus lus